7:15
  • Copié
SAISON 2015 - 2016, modifié à

Georges Salines, père de Lola, tuée au Bataclan, président de l'association "13 novembre : fraternité et vérité", réagit à l'arrestation de Salah Abdeslam.

"J'ai ressenti un peu d'étonnement." L'arrestation, vendredi, en fin d'après-midi, de Salah Abdeslam, suspect clé dans les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, a surpris les familles des victimes, à l'image de Georges Salines, père de Lola, tuée au Bataclan. "Apprendre que Salah Abdeslam a été arrêté à Molenbeek, c'était inattendu et bien sûr inespéré", confie le président de l'association "13 novembre : fraternité et vérité". "C'était un soulagement et une satisfaction. C'est un moment très fort qui va nous conduire à avoir dans le box des accusés un acteur très direct des attaques du 13 novembre."

"Tout à fait essentiel d'avoir un procès". Alors que les conditions de la "remise" d'Abdeslam à la France doivent encore être définies, Georges Salines a jugé qu'il était "tout à fait essentiel d'avoir un procès pour pouvoir avancer dans la quête de vérité". Le procès d'Abdeslam, que les familles attendent avec impatience, parce qu'elles en "savent très peu sur le déroulement des événements", pourrait ne pas avoir lieu avant plusieurs années. "Malheureusement, il faut être patient et c'est très dur d'être patient", concède Georges Salines.