"Albert le magnifique" de Brigitte Benkemoun : une enquête familiale

, modifié à
  • A
  • A
Le livre du jour est une chronique de l'émission Le grand journal du soir
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

 

Albert le magnifique de Brigitte Benkemoun aux éditions Stock

Il s’agit d’une une enquête familiale.

De la journaliste Brigitte Benkemoun. Depuis toujours, elle entendait parler de son arrière-grand-oncle, Albert Achache. Sa grand-mère lui parlait du destin incroyable de cet homme né en Algérie à la fin du XIXème. Un aventurier qui décide un jour de tout quitter pour tenter sa chance à Nice et tout recommencer à zéro. Bien lui en a pris, il va faire fortune sur la côte d’azur dans les années 20. Brigitte Benkemoun entend parler d’un de ses amis aussi, un diamantaire de Monte Carlo, un certain monsieur Roux, mais tout le monde a oublié son prénom. Quelques photos ont survécu, avec des bords blancs dentelés. On sait aussi qu’il est mort à Auschwitz. "Et tu sais qui l’a dénoncé", radote la grand-mère. Il faut toujours répondre non, précise Brigitte Benkemoun. "C’est ce monsieur Roux !" et voilà, c’est à peu près tout ce que l’on sait de lui.

L’arrière-petite-nièce a donc voulu en savoir plus ?

Exactement. D’autant qu’en cherchant le nom de son aïeul sur le mur des noms du mémorial de la Shoah, elle trouve son nom complet à sa mort : Albert Achache-Roux ! Comment est-ce possible qu’il ait pris le nom de l’homme censé l’avoir dénoncé. La curiosité de la journaliste est à son comble. L’enquête peut commencer. Elle contacte une vieille tante niçoise, Girogina, qui a connu Albert, elle discute un peu de l’aïeul par téléphone, Brigitte lui promet de venir la voir à Nice pour en savoir plus, mais Giorgina meurt avant d’avoir pu confier plus de renseignements à sa petite-nièce. Brigitte Benkimoun va donc chercher partout : dans les archives, en ligne, dans les journaux, partout. Elle voyage, elle cherche et elle va trouver. Parfois elle déterre des secrets enfouis, elle fait des découvertes très surprenantes voire déroutantes.

Elle dresse le portrait de cet oncle Albert dont on se fiche un peu a priori et auquel on finit par s’attacher sincèrement au fur et à mesure du récit.  D’une certaine manière, elle lui redonne vie et fait de cette histoire familiale, une histoire universelle.

Albert le magnifique donc, un roman vrai de Brigitte Benkemoun, chez Stock