La vanille de Madagascar, l'épice de toutes les convoitises

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde dans votre radio est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Les prix de la vanille de Madagascar ont été multipliés par dix lors des cinq dernières années. Résultat, la criminalité a grimpé en flèche.

On va parler vanille ce soir. Et la plus connue sans doute c’est la vanille de Madagascar, une de vos épices préférées, au point qu’elle est devenue une denrée précieuse qui attire toutes les convoitises et donc les criminels…

Oui il faut savoir, pour comprendre cette pression sur les gousses de Madagascar, que plus de 80 % de la vanille mondiale vient de la Grande Ile. Elle est cultivée au nord-est du pays, sur 65.000 hectares. Et ces cinq dernières années, les prix ont flambé, ils ont été multipliés par dix. Le kilo de vanille se négocie autour de 400 euros aujourd’hui, c’est devenu l’épice la plus chère du monde après le safran. Essentiellement pour de mauvaises raisons. Les aléas climatiques, les cyclones notamment, qui ont affecté certaines récoltes et créé de la rareté. Une situation sur laquelle se sont greffés toutes sortes de corrompus. On parle "des" guerres de la vanille à Madagascar.

Quelles sont ces guerres ?

La criminalité a grimpé en flèche. Les voleurs de récoltes sévissent, les cultivateurs se défendent et tout ça finit souvent dans le sang à coup de machettes. Certains négociants recrutent même des gardes armés, pour surveiller leurs entrepôts et escorter la marchandise jusqu’à l’aéroport. Une connexion s’est faite avec une autre mafia, celle qui trafique le bois de rose, une essence rare et protégée, très prisée en Asie. Le marché de la vanille étant très dynamique, les trafiquants de bois de rose l’ont investi pour blanchir leurs fortunes. Souvent avec la connivence de politiques locaux qui se servent au passage.

Et cette spéculation a des conséquences sur la production et sur les cultivateurs ?

Evidemment. Il faut garder en tête que 92% des Malgaches vivent sous le seuil de pauvreté. Et donc pour ne pas se faire piquer leurs récoltes, les producteurs de vanille ont tendance à récolter plus tôt, trop tôt pour les arômes. Certains conditionnent aussi les gousses "sous vide" pour qu’elles se gorgent d’eau. Ça gonfle artificiellement leur masse mais là encore, la qualité en prend un coup. Et du même coup la réputation de la vanille malgache. Enfin, dégât collatéral de cette bulle spéculative, la déforestation sauvage pratiquée par certains pour planter de la vanille et augmenter leurs revenus dans une forêt censée être protégée et qui abrite des espèces en danger.

Sur ce, on file au Japon où une nouvelle génération vient de naître. Vous connaissez sans doute les digital native, les enfants du numérique. Le Japon découvre avec une petite angoisse la génération tactile. Bernard Delattre, vous êtes à Tokyo pour Europe 1. Ce sont les jeunes qui n’ont connu que le portable. C’est la nouvelle fracture numérique ?

Oui parce que ces jeunes passent tellement de temps sur leur smartphone qu'ils ne savent plus se servir d'un ordinateur ! C'est ce qu'ont constaté des organismes qui aident les étudiants à trouver des petits boulots. Beaucoup de ces jeunes ne savent même plus ce qu'est un clic gauche ou un double clic. Ou alors, un tableur de type EXCEL. C'est pareil pour la programmation informatique ou pour la création de sites internet. Des études montrent que les jeunes Japonais font moins bien que les Sud-Coréens, les Chinois et les Américains de leur âge.

Mais on sait combien de temps ils passent sur leurs portables ?

Ah oui c’est énorme. Temps estimé : 4 à 7 heures par jour, selon l'âge. Et même 10 heures voire plus, pour certains lycéens. Les tout petits ne sont pas épargnés. Ici, 28% des bébés de moins de 2 ans utilisent déjà un smartphone quotidiennement. Les jeunes Japonais sont les plus grands utilisateurs au monde des jeux en ligne et des messageries gratuites instantanées. Et, dans huit cas sur dix c'est via un smartphone. Donc ils ont un peu oublié comment fonctionne un ordinateur.

Il y a des solutions ?

La solution c’est de proposer plus souvent aux élèves, en classe, des tablettes et des ordinateurs. Mais alors ça aggrave un autre problème, c’est l’écriture ! Beaucoup de jeunes ne savent plus écrire/former les idéogrammes. Car les SMS se rédigent en alphabet, alors une liste d'idéogrammes s'affiche automatiquement et il suffit de sélectionner celui qui correspond à ce qu'on vient d'écrire. Beaucoup peinent aussi à lire ces idéogrammes. Et donc 1 collégien sur 4 n’arrive pas toujours à déchiffrer ses manuels scolaires, tout simplement parce que ces jeunes, rivés du matin au soir à leur téléphone, n'ouvrent plus jamais un bouquin. Je vous donne un dernier chiffre, assez consternant. Ici, un étudiant universitaire sur deux consacre 0 minute par jour à la lecture d'ouvrages sans lien avec ses cours.

En bref, en Suisse, dans le canton du Valais, les animaux sauvages meurent d’épuisement.

Oui et ça inquiète les autorités. L’hiver a été très rude, la faune manque de nourriture et est fatiguée, d’où ce chiffre, très étonnant : depuis le 1er janvier, pas moins de 980 dépouilles cerfs, chevreuils ou autres chamois ont été trouvées dans le canton. c’est le double de l’an dernier. Des "zones de tranquillité ont été mises en place pour protéger les bêtes et la population est priée de ne pas les déranger.