Fête des mères : encore quatre jours de torture !

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel.

Un billet sur la fête des mères que la France s’apprête à célébrer ce dimanche.

La fête des mères, c’est dimanche et c’est beaucoup trop loin dimanche. Ça veut dire qu’on va se taper encore quatre jours pendant lesquels la presse va donner à ses lecteurs des idées cadeaux pour la fête des mamans. Comme lefigaro.fr, par exemple, qui suggère cette semaine une liste de cadeaux à moins de 50 euros. Si même un canard de droite pour exilés fiscaux te dit de pas trop te casser le cul à acheter un truc cher, tout fout le camp.

Quatre jours, pendant lesquels Nadia Daam va sursauter quand son téléphone va vibrer en espérant qu’il s’agit d’un SMS de Laurent Guimier qui lui propose de présenter la matinale d’europe1 mais que pour respecter son biorythme et sa libido, la matinale se déroulera désormais de 11 heures à 13 heures en duo avec Ryan Gosling, nu. C’est un scénario pas moins plausible que ce qu’on lit dans la presse média depuis un mois. Alors que ce feulement de mon téléphone, c’est Darty qui m’avertit d’une promo sur les centrales vapeurs en l’honneur de la fête des mamans.

Quatre jours pendant lesquels les casseurs d’ambiance comme Nadia Daam vont rappeler que la fête des mères, ça a été inventé par Pétain et que c’est vraiment un truc de collabo d’acheter une rose à sa maman. Alors que le 1er mai aussi ça a été inventé par Pétain, mais comme c’est férié et chômé, là tout de suite, ça fait beaucoup moins Vichy.

Quatre jours de micro-trottoirs ou l’on demande à des mamans ce qui leur ferait plaisir et qu’elles répondent toutes la même chose. Quelle bande de faux-derche, Nadia Daam, si on lui demande, elle veut pas une paquerette, elle veut un iphoneX.

Étrangement, c’est un ballet médiatique et publicitaire auquel la fête des pères échappe. Probablement parce que la fête des pères est moins célébrée que la fête des mères. D'après, l’Institut de sondage Ipsos 81% des Français fêtent les mères contre 64% à peine pour les pères. Ces veinards qui n'auront pas à aller travailler au bureau avec une cravate en farfalle.

Mais enfin, ça ne suffit pas à expliquer pourquoi les publicitaires semblent encore considérer que la maternité rime avec l'intégralité du catalogue Moulinex, tandis qu'un papa, c'est Moundir de Koh Lanta. Et qu'il mérite, à ce titre, d'être gratifié d'un taille-haies à mache telescopique, d'un bermuda multipoches ou encore d'un couteau suisse gravé à ses initiales. Puisque c’est ce que les magasins proposent en tête de gondole à l’approche de la fête des pères.

Figurez-vous que même les agences de voyage s'y mettent puisqu'à l'occasion de la fête des pères, toujours, elles proposent désormais des promos sur des baptèmes de l'air en ULM. Quand Nadia Daam pense que l'an dernier, pour la fête des mères, j'ai reçu un vide poche acheté chez Gifi et un flacon de bain moussant Yves Rocher, elle a un peu les boules. Elle rêve du jour où les mamans se verront elles aussi offrir des accessoires à barbecue, des GPS et des iPhoneX. En lieu un place d'un livre de recettes sur les 1.000 façons d'accomoder les restes.

Pour la petite histoire, rappelons que la fête des pères a été crée en 1949 par un fabricants de briquets. Ce qui explique un peu pourquoi cette fête, ça sent le gaz.