Laurent Barat : "Mon père appelait affectueusement son chien 'son deuxième fils'"

, modifié à
  • A
  • A