Quand la pollution laisse des traces...sur notre ADN

, modifié à
  • A
  • A
2:07
Rendez-vous à la ferme est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Ce mardi, Fanny Agostini se penche sur la dégradation de l'environnement par l'activité humaines, et les conséquences de la pollution sur notre ADN. Un phénomène que l'on appelle l’épigénétique.

Fanny vous vouliez ce matin évoquer la dégradation de l’environnement qui serait en train d’impacter les générations futures jusque dans leurs gènes ?

C’est ce que l’on appelle Matthieu l’épigénétique. Pour comprendre ce terme, il suffit d’imaginer que l’ADN est un ruban. A chaque fois que nous sommes exposés à une situation, nous plions un morceau du ruban de manière à laisser une marque. En fonction des situations, qu’il s’agisse simplement de boire un verre de soda, de faire du sport, de respirer un gaz toxique ou d’être exposé à un stress, les marques vont différer d’un ruban à l’autre, et les motifs ainsi formés seront uniques.

Même si deux personnes possèdent au départ le même ruban (c’est le cas des jumeaux), les combinaisons de motifs possibles sont infinies, à tel point qu’il sera facile d’attribuer le ruban à la bonne personne.

Vous voulez dire, si je vous suis bien, qu’il y a d’un côté ce qui est transmis par nos parents et de l’autre des paramètres extérieurs qui peuvent nous transformer en profondeur ?

C’est ça ! Ces marques qui se forment tout au long de notre vie sur notre ADN, retracent en intégralité notre histoire. Nous avons la possibilité de créer nos propres marques, mais nous héritons aussi de celles de nos ancêtres !

Dans le contexte actuel, alors que nous sommes de plus en plus exposés à la pollution atmosphérique et aux effets nocifs de de certains produits alimentaires, de nouvelles marques apparaîtraient sur notre ADN ?

C’est ce qui est en train de produire, toutes ces expositions nous rendent susceptibles au développement de maladies respiratoires, fragilisent notre système immunitaire et facilitent l’apparition de cancers. Et ce qu’il y a de pernicieux c’est que ces fragilités qui s’imprègnent en nous vont à leur tour se transmettre et ainsi fragiliser les nouvelles générations! D’où la nécessité pressante de créer des conditions de vie plus saines pour nos enfants et petits enfants mais cela d’abord par le changement de nos propres modes de vie au quotidien !