Les femmes se font une place grandissante dans l’agriculture

  • A
  • A
2:58
Rendez-vous à la ferme est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h30
Partagez sur :

On assiste ces dernières années à une montée en puissance des femmes dans l’agriculture. Une féminisation de l’agriculture qui est à nuancer car les femmes ont toujours été très présentes dans le monde agricole. Aujourd’hui, les femmes sont davantage reconnues et se forment de plus en plus aux métiers agricoles.

Beaucoup de femmes sont présentes sur le Salon International de l’Agriculture cette année. Ce n’est pas étonnant quand on regarde les chiffres, on assiste ces dernières années à une montée en puissance des femmes dans l’agriculture.

On peut même parler de boom dans la profession si l’on observe les chiffres. En 1970, elles ne représentaient que 8% des actifs et sont passées à 32% aujourd’hui.

Une féminisation de l’agriculture qui est à nuancer car les femmes ont toujours été très présentes dans le monde agricole.

Ce n’est qu’en 1961 que le mot "agricultrice" est rentré dans Le petit Larousse. Avant cette année-là, juridiquement parlant il n’y avait rien. La place de la femme dans la ferme n'existait pas, elles étaient invisibles même si elles travaillaient activement auprès de leur mari.

Aujourd’hui, les femmes sont davantage reconnues et se forment de plus en plus aux métiers agricoles.

La reconnaissance des femmes dans l’agriculture est plus forte car elles ont la volonté d’exercer cette profession. Pour preuve, 47% des élèves dans l’enseignement agricole sont des filles soit quasiment un élève sur deux dans les filières agricoles. Grâce à leur détermination, les femmes agricultrices ont aussi obtenu de nouveaux droits. Depuis 2019, les exploitantes agricoles peuvent bénéficier, dans le cadre de leur maternité, d’indemnités journalières si elles ne peuvent pas se faire remplacer. Elles ont aujourd’hui droit au statut de travailleuses indépendantes, leur permettant d’avoir un congés maternité plus long et un congés prénatal, ce qui n’était absolument pas le cas avant. Les femmes agricultrices étaient contraintes de travailler jusqu’au terme de leur grossesse et de reprendre le travail juste après. Heureusement, les mentalités et le droit évoluent aujourd’hui pour faire d’avantage de place aux femmes. Leur contribution est essentielle car leur vision de l’agriculture fait évoluer les métiers agricoles vers des valeurs plus centré sur l’écologie, le bien-être animal ou encore la solidarité paysanne.