La dernière intervention télévisuelle de la première Dame Michelle Obama

SAISON 2016 - 2017 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Michelle Obama, unanimement encensée, a prononcé son dernier discours en tant que "First Lady".

Notre rendez-vous du dimanche matin, "American Breakfast" avec notre correspondant aux Etats-Unis. De quoi allez vous nous parler ce matin, Xavier ?

Au menu : les adieux de Michelle Obama, pas ceux de Barack. Le grand oral non pas de Donald Trump, mais de ses futurs ministres. Il sera aussi question de foot américain et de la couleur de Michael Jackson.

Cette semaine, il n’y avait pas que le discours d’adieu de Barack Obama, il y avait la dernière émission télé de sa femme Michelle.

La First Lady la plus “cool” de l’Histoire est allée est allée faire un dernier tour au célèbre Tonight Show sur NBC. Une émission rien que pour celle qui a une côte de popularité encore plus élevée que son président de mar. Pendant 8 ans, Michelle Obama aura été la Première Dame rêvée : proche des Américains, luttant contre l’obésité chez les enfants, chantant et dansant à la télévision. Naturelle, spontanée, drole et inspirante… Elle a aussi marqué par ses discours intimes et puissants…. Ça valait bien un concert privé ou presque de l’immense Stevie Wonder, ami des Obamas, dont les chansons ont été réécrites rien que pour elle.

La classe… Cette semaine, il n’y avait pas non plus que la conférence de presse de Donald Trump. Il y avait aussi les auditions de ses futurs ministres devant le Sénat.

On en a moins parlé mais c’est un moment très important dans la démocratie américaine : les grands oraux des candidats au gouvernement. Donald Trump a choisi ceux qu’il veut dans son équipe (à la Défense, au Commerce, etc.), mais ils doivent d’abord être acceptés par le Sénat. Pour ça, les puissantes commissions de sénateurs passent au crible les candidats. Des auditions qui peuvent durer des heures, sur plusieurs jours, pas toujours une partie de plaisir, pour le poste de Secrétaire d’Etat, par exemple, le controversé Rex Tillerson, ancien patron du géant pétrolier ExxonMobile, a du répondre aux questions pressantes de Marco Rubio, sénateur pourtant Républicain..

“Question : Est-ce que Vladimir Poutine est un criminel ?” demande le sénateur "Je n’utiliserais pas ce terme" répond le candidat. Vous l’entendez, c’est ensuite une joute verbale. Ces auditions c’est aussi du spectacle retransmis en direct à la TV, et donc l’occasion pour les sénateurs de se faire remarquer. Cory Booker, par exemple, un élu noir du New Jersey qui se rêve en prochain Obama, a fait parler de lui, en témoignant contre le candidat au ministère de la Justice. Pour les Démocrates c’est aussi la tribune idéale pour organiser la résistance contre Donald Trump. Mais à la fin, ses ministres devraient tous passer le test du vote, puisque les Républicains sont majoritaires au Sénat.

Bon, il n’y a pas que la politique dans la vie des Américains… le sport est aussi très important !

Chaque Américain a ses équipes favorites de Baseball, de basket, ou de hockey. On porte une casquette des Chicago Cubs, ou un pull des Knicks de NY, ça fait partie de l’identité. Mais que faire quand son équipe de cœur déménage ? Eh oui, aux Etats-Unis, les clubs sont des franchises, et leurs propriétaires peuvent changer de ville. C’est ce qui est arrivé cette semaine aux Chargers de San Diego, une équipe de football américain. Après 56 saisons, les Chargers viennent d’annoncer leur départ pour Los Angeles, la grande ville rivale à 200 km au Nord. Des fans furieux ont mis le feux à leurs maillots devant le siège du club. Si les Chargers de San Diego deviennent soudainement les Chargers de Los Angeles, avec un nouveau logo, c’est pour une histoire de gros sous : la ville de San Diego a refusé de financer la construction d’un nouveau stade.

On termine Xavier, avec la couleur de Michael Jackson.

La peau du Roi de la Pop était moins noire à la fin de sa vie qu’au début. Alors pour l’incarner dans un épisode d’une série télé britannique, c’est un comédien blanc qui avait été choisi, Joseph Fiennes. L’acteur de Shakespeare in Love.

Cette annonce avait déjà fait polémique l’an dernier. Cette semaine  c’est la bande-annonce qui a fait bondir les fans. L'acteur campe un Michael Jackson au visage un peu trop déformé, la transformation n’est pas très réussie. A tel point que sa fille Paris Jackson s’est offusquée sur Twitter : "ça me donne envie de vomir" a-t-elle écrit. Résultat : diffusion de l’épisode annulée a annoncé le producteur avec le soutien de l’acteur, et toutes ses excuses à la famille. On ne touche pas impunément au légendaire chanteur de "Black or White".

Les émissions précédentes