Land Rover Discovery

, modifié à
  • A
  • A
Tout roule est une chronique de l'émission Le grand journal du soir - week-end
Partagez sur :

Chaque matin, Sébastien Krebs fait le point sur les dernières innovations automobiles.

L’essai du vendredi vous emmène à bord d’un gros 4x4, le nouveau Discovery Sport de Land Rover.
 
C’est le remplaçant du Freelander, il fait 4,60 mètres de long. C’est le cœur de la gamme Landrover, entre le Defender, dédié à l’aventure pure, et le Range, pour le luxe. C'est un bon compromis avec une ligne élégante pour la ville mais tout en conservant le côté aventurier.
 
Il est bourré de technologie pour vous faciliter la vie "off road" comme on dit, avec plusieurs modes de conduite. Un simple bouton sur le tableau de bord pour s’adapter à la neige, au sable, à la boue ou aux pentes les plus raides, la voiture gère ensuite tous les paramètres.  Il parait que l’on peut franchir une rivière de 70 cm, grimper un mur à 45 degrés ou encore conduire dans la poudreuse et tout cela avec une facilité déconcertante.
 

En terme de confort intérieur ?
 
C’est là que le compromis est bien trouvé, parce que l’habitacle reste très confortable avec de belles finitions. C’est élégant avec ce levier de vitesse rotatif qui sort de la console quand on met le contact et qui pilote la boite automatique qui est d’ailleurs d’une fluidité exceptionnelle. C’est spacieux et parfait pour une famille. Une grande banquette arrière coulissante avec deux sièges supplémentaires repliés dans le coffre (option à 1.300 euros, pour ces deux places plutôt dédiées aux enfants). L’écran tactile, le multimédia et puis le petit détail en plus, un port USB pour chaque passager, ça c’est parfait pour les grands voyages (option à 280 euros). Le coffre, lui, peut atteindre 1.700 litres quand on rabat la banquette arrière.
 
Sous le capot?
 
Le gros gabarit version essence est un 2 litres de 240 chevaux tandis qu'il existe deux modèles diesel de 150 et 190 chevaux.
 
Le prix ?

Ça commence à partir de 34.600 euros. C’est bien une montée en gamme par rapport à son prédécesseur le Freelander mais avec des prestations en hausse. A peine moins cher qu’un Jeep Cherokee, et vraiment moins cher que ses rivaux premium, les Audi Q5 et BMW X3, plus luxueux mais moins polyvalents et moins aventuriers.
 
Avec un peu de musique country, on est sur la route 66 au cœur des grands parcs américains à l’aventure, à bord du Discovery Sport, de Landrover.