2:46
  • Copié

Chaque matin, Pierre de Vilno fait le point sur les dernières innovations automobiles.

Essai : la petite DS3

La marque DS renouvelle sa gamme après avoir abandonné ses anciens chevrons, dernière en date : la petite DS3.
Elle est arrivée sur nos routes en 2010 et s’est immédiatement imposée comme la Française anti-mini. Il faut dire que la citadine premium de BMW a, depuis sa renaissance dans les années 2000, connu un succès planétaire.
La DS3 est arrivée dans un format plus familial, la rapprochant aujourd’hui des Audi A1 et Alfa Roméo Mito.
 
Qu’est ce qui change entre la Citroën DS3 et la DS3 tout court ?

Concrètement, l’appellation et la calandre avant, c'est tout. Mais il est injuste de dire cela, car avec l’apparition de nouveaux moteurs au sein de PSA, évidemment cette petite dernière DS en profite.
La version essayée est le trois cylindres 1,2 litre et 130 chevaux, équipant aussi des modèles plus gros comme les 308 Peugeot ou C4 Citroën. 

On a déjà eu l’occasion de vanter les mérites de ce moteur, qui, se retrouvant ici dans une carrosserie plus petite et sur une base plus légère, gagne encore plus en accélérations. On regrettera tout de même une boîte de vitesses aux rapports un peu longs à cause des émissions de CO2. 

Pour ce qui est du confort, la version essayée est sur une base SoChic, donc plutôt haut de gamme.. On a donc droit aux fameux sièges en cuir à damiers, extrêmement bien cousus et d’aspect très classe. On est dans une habitacle lumineux, ceux qui ne sont jamais montés dans une DS3 remarqueront que les deux lunettes latérales arrière sont très grandes, ce qui fait qu’on voit très bien, dans tous les angles, et croyez moi c’est loin d’être le cas dans de nombreuses voitures. 
Les places à l’arrière sont loin d’être riquiqui.
Après, sur le confort en soi, rien à voir avec une Mini qui affirme son côté sport et donc dur, on est sur du soft à la française. On est assis un peu haut même si c’est à la mode, ça pêche sur la sportivité de la voiture.
L’aspect de l’intérieur est irréprochable en revanche. On a peint le tableau de bord en marron métallisé, rappelant les sièges cuir chocolat pour s’aligner sur la classe british des Mini.

Quel est le prix de la bête?

De 20.100 à 27.850 en fonction des finitions. DS a un peu de mal à démarrer, donc les remises en concessions sont intéressantes. Les voitures avec peu de kilomètres sont donc vendues à des prix assez attractifs.

Madame n’a pas eu le temps de faire l’essai de celle-ci à vous donc de nous donner votre avis sur Facebook et Twitter, puisqu’on a posté les photos.