Le journal des sports - Le calvaire de l'OL face au LOSC

, modifié à
  • A
  • A
Mathieu Valbuena, après l'occasion manquée face au LOSC, le 28 janvier 2017. 2:36
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le journal des sports est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

L'essentiel de l'actualité sportive présenté par Julien Pearce.

22ème journée de Ligue 1 en football et le calvaire de l'Olympique Lyonnais hier face à Lille.

Les Rhodaniens ont été battus 2 buts à 1 à domicile par des Lillois sans complexe. Doublé de Yacine Benzia, un ancien de la cité des Gaules. On retiendra aussi la dure journée de Mathieu Valbuena qui a manqué le cadre à deux mètres de la cage. Alors que le but était vide !

Il ensuite provoqué le penalty du 2 à 1. Bref, "petit vélo" a ramé et l'OL a coulé, regrette l'entraineur Bruno Génésio.

Entendu sur europe1 :
C'est un vrai coup d'arrêt car on misait énormément sur cette journée. On pensait vraiment qu'après la belle victoire de Marseille on pouvait enchaîner. Maintenant il faut savoir rebondir : on a un match très important en coupe de France, mardi à Marseille. Il faut vite se remettre les idées en place !

 

Les résultats des autres rencontres ?

Les Girondins de Bordeaux l'ont emporté à Nancy 2 - 0. match nul 1 - 1 entre Rennes et Nantes. Score identique entre Bastia et le Stade Malherbe Caen. Après 9 rencontres sans victoire le SCO d'Angers a relancé la machine face à Metz : 2 - 1. Enfin succès à l'extérieur de Dijon contre Lorient : 3 - 2.

Trois matchs aujourd'hui : l'OGC Nice accueille l'En avant Guingamp à 15h ; l'AS Saint Etienne va à Toulouse à 17h ; et puis LE match à ne pas manquer ce soir : PSG - Monaco, coup d'envoi au Parc à 21h.

C'est le jour J pour les Experts avec leur finale du mondial de handball à 17h30.

Les Bleus vont affronter la Norvège, une équipe qui n'a pas laissé que des bons souvenirs à Nikola Karabatic et ses coéquipiers. L'année dernière les Scandinaves nous avaient éliminés de l'Euro en Pologne, se souvient un peu amer, le co-sélectionneur Didier Dinart.

Entendu sur europe1 :
On a été éliminé à la porte des demi-finales. C'était quand même une compétition destinée à intégrer des gens dans l'équipe... Le "Ludovic Fabregas de Cracovie", n'est pas le Ludovic Fabregas d'aujourd'hui... C'est peut-être logique qu'on ait été cinquième à l'époque.

 

On prend maintenant la direction de Rouen, où Renaud Lavillénie a lancé sa saison hier soir.

Reprise en douceur pour le perchiste après une blessure à la cuisse. Il n'a franchi que 5m50, quand son grand rival brésilien, le champion Olympique Thiago Braz a passé 5m 86. Renaud Lavillénie soulagé que le public tricolore ne se soit pas vengé des sifflets de Rio.

Entendu sur europe1 :
Je suis très fier de pouvoir montrer qu'on a un très beau public. Ce n'est pas un athlète tricolore contre un autre : les spectateurs veulent juste voir de la "belle perche", et pousser les athlètes à donner le maximum.