Le retour de Burger Quiz, le business du cannabis, la campagne pub d'Europe 1, Mac Lesggy sur Gulli et un documentaire sur la Turquie

  • A
  • A
7:46
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Alors que les téléspectateurs pourront apprécier le retour du Burger Quiz sur TMC et de Mac Lesggy sur Gulli, les férus d'information préféreront regarder le reportage de "Cash investigation" sur le business du cannabis ou le documentaire proposé par Arte sur la Turquie.

Un retour sur TMC

"Burger Quiz", le jeu d’Alain Chabat est de retour à partir du 20 novembre, toujours sur TMC et toujours vers 21h15 dès la fin de "Quotidien". La chaîne proposera deux épisodes chaque mercredi avec, à chaque fois, Alain Chabat aux commandes de la première partie.

Ce mardi soir, Elise Lucet se met au joint le temps d’un numéro de "Cash investigations" sur le business du cannabis.

Et attention, il ne s’agit pas d’une petite épicerie de quartier mais d’une multinationale du blanchiment d’argent, c’est d’ailleurs le titre du "Cash investigation" diffusé ce soir sur France 2. Alors nous ne saurions peut-être pas comment faire si nous voulions blanchir les montagnes d’argent que nous cachons sous notre matelas, à en croire le réalisateur du documentaire, Nicolas Vescovacci, ce serait en fait, une chose simple. Cette multinationale est en fait une chaîne où chacun ponctionne sa petite part, de la petite main au grand manitou qui siège tout en haut de la pyramide, comme ce trafiquant que "Cash investigation" a rencontré. Vous allez entendre son témoignage mais ce n’est pas sa voix puisqu’il n’a pas voulu parler face caméra, c’est donc celle d’un comédien qui prend la place du trafiquant.
Avis aux amateurs de "Cash investigation", l’émission de ce soir n’est pas programmée en prime time sur France 2 (sa case habituelle), mais à 23 heures pour cause de sujet sensible.

Il va y avoir du Europe 1 partout à partir de ce mardi. Notre station lance une nouvelle campagne de pub avec un slogan "Écoutez le monde changer".

Une nouvelle campagne sans visage, en tout cas pas ceux des journalistes et animateurs. Pas de Matthieu Belliard, de Christophe Hondelatte ou de Matthieu Noël. Sur ces affiches, vous verrez Greta Thunberg, Donald Trump, Emmanuel Macron, Angela Merkel, Bilal Hassani, des abeilles qui volent en escadrille et un glacier qui s’effondre. Le tout pour symboliser cette nouvelle signature maison "Écoutez le monde changer". Est-ce qu’il faut l’accord de Donald Trump pour le coller sur affiche avec le logo Europe 1 ? Sachez que non ! Selon l’agence Romance, il existe une tolérance concernant l’utilisation de l’image des politiques. En revanche, le chanteur Bilal Hassani a bien donné son feu vert. Pour les abeilles, ça négocie toujours !

Les synergies se poursuivent du côté de M6.

Cette fois, ce n’est pas de la radio à la télé mais de la télé à la télé. L’animateur Mac Lesggy va faire ses premiers pas sur Gulli, la chaîne pour les enfants que M6 a récemment racheter. Il va y décliner sa célèbre émission E=M6 en E=M6 family. Ça commencera le dimanche 17 novembre sur le canal 18 de la TNT. Mais ce n’est pas tout, Mac Lesggy sera aussi aux commandes de plusieurs prime time aux côtés de l’animatrice Gaëlle Marie qui est déjà une des figures de Gulli.

On parlait ce lundi de la Turquie avec la plainte déposé par le président Recep Erdogan contre le magazine Le Point. Ce mardi soir, Arte a également décidé de suivre ce sujet brûlant. La chaîne diffuse un documentaire intitulé "Turquie, nation impossible".

Un film de 90 minutes qui s’ouvre sur le coup d’État manqué de juillet 2016, qui a entraîné l’arrestation de 150.000 opposants et 50.000 emprisonnés avant de remonter le fil de la construction de la Turquie. C’était l’occasion de demander au réalisateur Nicolas Glimois comment il avait réussi à bâtir son film et dans quelles conditions il avait pu travailler en Turquie. "Turquie, nation impossible" c’est ce mardi à 20h50 sur Arte. C’est déjà disponible sur leur plateforme arte.tv, plus la peine d’attendre le soir. C’est beau le progrès !