La fronde à Canal+, le retour de Michel Drucker, la rentrée chargée de TF1 et France Télé et un duel en prime ce soir

  • A
  • A
8:24
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Plusieurs dizaines de journalistes sont restés immobiles et silencieux, devant le siège du groupe Canal+, deux semaines après le licenciement de Stéphane Guy. France Télévisions a profité de sa conférence de presse de rentrée pour officialiser le retour prochain de Michel Drucker. TF1 a dévoilé son nouvel habillage et sa grille de rentrée. C’est officiel, les Grammy Awards sont décalés. Les ventes de livres ont tenu bon en 2021. La nouvelle série de Netflix "La Chronique des Bridgerton" devrait atteindre 63 millions de foyers pour ses quatre premières semaines de disponibilité.

Une scène qui témoigne de la colère qui monte dans les rangs du service des sports de Canal+, près de deux semaines après le licenciement de Stéphane Guy.

Plusieurs dizaines de journalistes sont restés immobiles et silencieux, devant le siège du groupe Canal+. Pas un mot n’a été prononcé pendant les 10 minutes qu’a duré le rassemblement! Par ailleurs, les manifestants portaient tous un masque à l’effigie du commentateur sportif, pour afficher leur soutien mais aussi par peur d’être identifiés et sanctionnés. Dans un communiqué, le service des sports estime qu’un “climat de peur” règne dans le groupe et que n’importe qui peut être “licencié pour un mot de travers”. De son côté, Stéphane Guy a officiellement contesté la validité de son licenciement. Le groupe lui reproche “un manquement à son obligation de loyauté”, selon “Les Jours”.

Grosse journée hier avec les conférences de rentrée de TF1 et France Télévisions. Et le groupe public a profité de l’occasion pour officialiser le retour prochain de Michel Drucker !

Il devrait finalement avoir lieu au printemps. C’est l’animateur lui-même qui l’a annoncé hier, quand le numéro 2 du groupe, Stéphane Sitbon-Gomez, a évoqué leurs discussions. Depuis la rentrée de septembre, à défaut d’inédits, France 2 propose chaque semaine des rediffusions des deux émissions de Michel Drucker, “Vivement dimanche” et “Vivement dimanche prochain”.

Côté programmes, le groupe a annoncé l’arrivée de neuf nouveautés sur ses chaînes cette saison. France Télé va surtout renouveler ses deuxièmes parties de soirée et ses week-ends en privilégiant trois thématiques : le bien-être, l’art de vivre et l’information.

De son côté, TF1 présentait aussi ses nouveaux programmes, mais pas seulement.

La Une a également dévoilé son nouvel habillage, qui n’avait pas changé depuis sept ans. Nouveaux jingles pubs, nouvelles transitions plus douces et plus subtiles et même nouvelle façon de présenter le logo. Vous verrez par exemple le logo “pub” s’afficher en transparence sur des images du programme que vous êtes en train de regarder, avant que les spots publicitaires ne commencent. L’objectif est de monter en gamme, en fluidifiant l’antenne et en gommant les démarcations entre pub et programme ou bande-annonce. 

En terme de programmes, justement, qu’est-ce qui a été annoncé ce mardi ?

TF1 parie plus que jamais sur la fiction française, et elle va cocher toutes les cases : les faits divers, avec une fiction sur l’affaire Grégory et une autre consacrée à Michel Fourniret ; les sujets sociétaux, comme la transsexualité ou le handicap ; les séries policières avec “HPI - Haut potentiel intellectuel”, nouveauté portée par Audrey Fleurot, et des comédies. Sans oublier “Je te promets”, l’adaptation très attendue de la série à succès “This Is Us”. Côté divertissements, toutes les marques fortes de la chaîne seront de retour, de “Koh-Lanta” à “The Voice”, avec une édition all-stars du télé-crochet à la rentrée, ou encore “Mask Singer”.

La première grosse nouveauté de la rentrée côté TF1 et qui n’a pas été annoncé, c’est sa toute première série italienne en prime !

Elle s’appelle “Doc” et la chaîne y croit beaucoup. En Italie, elle a réuni jusqu’à 8 millions et demi de téléspectateurs. C’est tout simplement le plus gros succès de l’année chez nos voisins. Ca reste un vrai pari pour TF1. Jusqu’ici, la chaîne ne s’était jamais aventurée en dehors des séries américaines et de ses propres créations françaises. Mais pour le directeur des programmes du groupe TF1, Xavier Gandon, cette prise de risques s’explique aussi par l’évolution de l’offre de fictions européennes. “Doc”, c’est l’histoire d’un médecin brillant et arrogant qui se fait tirer dessus par le père d’un patient. Quand il se réveille, il a oublié les 12 dernières années de sa vie. Il ne se souvient plus qu’il a divorcé et qu’un de ses deux fils est mort, et il doit réapprendre à exercer son métier. Rendez-vous ce soir à 21h05 sur TF1 pour les deux premiers épisodes.

Le focus programme du jour, c’est la fiction “La Fugue” que France 2 diffusera ce soir

Valérie Karsenti incarne une mère dont la fille décide de fuguer, un rôle bien loin de celui de Liliane dans “Scènes de ménages”. Face à des policiers pas vraiment pressés de l’aider, elle tente de la retrouver, tout en essayant de comprendre pourquoi elle a décidé de quitter le domicile familial. C’est un sujet qui tenait à coeur à la scénariste de ce téléfilm, Olga Vincent. Elle a elle-même été confrontée à la fugue de sa fille. Mais elle ne s’est pas contentée de sa propre expérience pour écrire la fiction. Dans le cadre d’une soirée continue, “La Fugue” sera suivie d’un débat animé par Julian Bugier à partir de 22h35.

C’est officiel, les Grammy Awards sont décalés

Les producteurs et la chaîne CBS ont annoncé leur décision hier soir. Impossible selon eux d’organiser la cérémonie 2021 le 31 janvier prochain à Los Angeles, comme prévu. La situation sanitaire est dramatique en Californie, où les unités de soins intensifs sont quasiment pleines. L’équivalent américain de nos Victoires de la musique devrait désormais avoir lieu le 14 mars.

Bonne nouvelle pour les libraires : les ventes de livres ont tenu bon en 2021

Malgré les confinements et les couvre-feux, les chiffres sont quasiment stables sur un an, -3% seulement. Les libraires reviennent de loin, mais ils ont pu compter sur une fréquentation exceptionnelle après les deux confinements. En décembre, par exemple, le chiffre d’affaires du secteur a bondi de 35% par rapport à l’année précédente.

Le carton de la nouvelle série Netflix.

Elle s’appelle “La Chronique des Bridgerton”, elle a été mise en ligne le jour de Noël. Et selon Netflix, elle devrait atteindre 63 millions de foyers pour ses quatre premières semaines de disponibilité - soit le 4e meilleur démarrage de l’histoire pour une série Netflix. “La Chronique des Bridgerton” est la première production de Shonda Rhimes, créatrice de “Grey’s Anatomy”, depuis qu’elle a signé un contrat très lucratif avec Netflix, évalué à 150 millions de dollars.