Coronavirus : l'Europe doit absolument éviter la panne économique

  • A
  • A
1:32
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Face au risque de panne économique suite à l'épidémie de Coronavirus, l’Italie vient de prendre des mesures budgétaires avec 20 milliards d’euros pour soutenir l’économie. La France plaide pour une relance budgétaire européenne, mais d’autres pays comme l’Allemagne traînent les pieds. Cela pourrait rapidement changer puisque le principal institut de conjoncture allemand estime la récession inévitable.

Toute l’Europe cherche la parade face aux conséquences dévastatrices du coronavirus sur l’économie, il faut éviter la panne.

Tous les pays européens ont compris une chose, il faut d’urgence intervenir pour éviter une cascade de faillites dues à des problèmes de trésorerie. En France, en Allemagne, en Italie et ailleurs, des mesures de report de charges sociales et fiscales et de soutiens en liquidités aux PME ont été prises. Il est question aussi d’alléger les règles qui pèsent sur les banques pour accorder des crédits. Certains vont même jusqu’à réclamer la mise en place de lignes de crédit qui seraient garanties par l’État, sauf qu’il faudrait aller très vite pour le faire car beaucoup d’entreprises sont déjà au bord de la rupture. Une autre idée avancée par la CPME, qui représente les PME, consisterait à reconnaître un état de "catastrophe sanitaire", comme l’état de "catastrophe naturelle", qui déclenche automatiquement des clauses de report d’échéances.

Est-ce que ça suffira pour éviter la panne économique ?

Non et c’est là que l’on retrouve les lignes de fracture habituelles au sien de l’Europe. L’Italie vient de prendre des mesures budgétaires avec 20 milliards d’euros pour soutenir l’économie. La France plaide pour une relance budgétaire européenne. En faisant remarquer que c’est exactement ce que font le Japon, la Chine ou les États-Unis. Mais d’autres pays comme l’Allemagne traînent les pieds. Cela pourrait rapidement changer puisque le principal institut de conjoncture allemand estime la récession inévitable. La pression du patronat allemand en faveur de mesures de relance est forte. L’Europe doit agir vite pour éviter le grand plongeon.