Carnets du monde - 25.11.18

SAISON 2018 - 2019 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Ecoutez le monde changer avec Sophie Larmoyer. Partout dans le monde, les reporters et correspondants d'Europe 1 explorent et racontent le quotidien d'autres cultures, leur perception de l'actualité et de notre pays. Des reportages long-format et des invités passionnants. Un voyage sonore pour ouvrir l'esprit et découvrir l'inconnu.

- Le fantôme de Franco

Le gouvernement espagnol a fait voter une loi pour exhumer le corps du dictateur Franco. Il souhaite que la dépouille du dictateur soit transférée dans un lieu plus discret que l’immense mausolée où il est enterré actuellement. Cette exhumation, réclamée depuis longtemps par les familles des victimes du franquisme, divise l’opinion espagnol et a même réveillé les nostalgiques du régime.

Reportage et décryptage d'Henry de Laguérie, correspondant en Espagne

 

En Russie, les violences conjugales ne sont pas un crime !

Ce dimanche 25 novembre, c’est la "journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes". C’est l’une des violations des « droits de l’homme » les plus répandues et les plus dévastatrices du monde. Dans le camp des "mauvais élèves", la Russie a décriminalisé l'an dernier les violences conjugales. Battre sa femme n’est plus un crime sous certaines conditions. Des témoignages parfois insoutenables.

Reportage et décryptage d'Elena Volochine, correspondante en Russie

 

Un livre dans le monde

Le choix de Nicolas Carreau s’est porté sur un recueil de nouvelles au titre intriguant « De la nature des interactions amoureuses ». L’auteur Karl Iagnemma, un scientifique américain tente d’analyser, avec humour, les rapports entre cœur et raison… Tout un programme !

« De la nature des interactions amoureuses », de Karl Iagnemma aux éditions Albin Michel. Traduction Marina Boraso.

 

Caravane de migrants : les enfants de l’exode

Ils sont des milliers de migrants, essentiellement du Honduras, à avoir empaqueté leurs affaires rapidement et à avoir pris le chemin de l’exil en direction des Etats-Unis. On parle de plus de 12 000 migrants qui ont traversé le Guatemala pour atteindre le Mexique. Ce que l’on sait moins, c’est qu’une personne sur trois est un enfant. Leurs parents veulent à tous prix les mettre à l’abri de la violence et du marasme économique qui règne dans leurs pays.

Reportage et décryptage de Laurence Cuvillier, correspondante au Mexique

 

Le calvaire des enfants des rues à Manille

Le 20 novembre 1989 était adoptée la Convention internationale relative aux Droits de l’Enfant. Depuis, chaque 20 novembre, les droits de l'enfant sont mis en avant. Des droits malheureusement pas encore respectés partout. Le père Matthieu Dauchez en sait quelque chose, lui qui consacre son temps et son énergie à la protection des enfants des rues à Manille. La Fondation qu’il dirige ANAK « Tulay ng Kabataan », ce qui signifie « un pont pour les enfants », accomplit des miracles pour mettre certains de ces enfants à l’abri de la violence de la rue.

Père Mathieu Dauchez, directeur de la fondation ANAK-TnK à Manille et auteur de « Pourquoi Dieu permet-il cela ? Les enfants des rues face à la question du mal. » Edition Artège.

Pour en savoir plus sur la fondation : www.anak-tnk.org 

 

Josef Schovanec, philosophe-voyageur et autiste asperger partage avec nous son regard sur le monde, un peu différent...

Notre goût pour les maisons sur les littoraux fascine Josef, tout le monde veut son petit bout de terre face à la mer. Tout le monde ou presque ! Posez la question à un égyptien, un togolais ou un soudanais et vous risquez fort d’être surpris par leurs réponses !

Les émissions précédentes