Carnets du monde - 05/04/20

SAISON 2019 - 2020
  • A
  • A
53:24
© Europe 1
Partagez sur :

Ecoutez le monde changer avec Sophie Larmoyer. Partout dans le monde, les reporters et correspondants d'Europe 1 explorent et racontent le quotidien d'autres cultures, leur perception de l'actualité et de notre pays. Des reportages long-format et des invités passionnants. Un voyage sonore pour ouvrir l'esprit et découvrir l'inconnu.

Doublement confinés

Dans la bande de Gaza, l’arrivée du coronavirus a de quoi inquiéter. Soumis à l’isolement par un blocus israélien et égyptien depuis plus de 13 ans, le territoire palestinien est déjà en grande difficulté : avant même le début de l’épidémie, le système de santé est au bord de l’effondrement. Les Gazaouis ont l’impression que le confinement les fait passer d’une prison ouverte à une prison fermée.

Récit de Clothilde Maffrko, correspondante au Proche-Orient.

Dans les favelas, l'impossible confinement

Au Brésil, où l’épidémie ne fait que débuter, le président Bolsonaro continue de nier la dangerosité du virus, voulant préserver l’économie. Les états et les municipalités ont donc pris les choses en main pour protéger la population. Mais dans les favelas, la densité de population et parfois le dénuement sont tels que le confinement est illusoire. La première préoccupation est souvent de trouver comment s’alimenter chaque jour. La majorité de ces travailleurs pauvres n’ont d’autres choix que de sortir s’ils veulent survivre et nourrir leurs familles.

Récit de Marie Naudascher, correspondante au Brésil.

Dans les camps de réfugiés, un risque de crise sanitaire majeure 

On n’a jamais compté autant de réfugiés et personnes déplacées dans le monde : quelque 70 millions ! Une population particulièrement vulnérable face au virus. Que ce soit dans le camp de Moria, en Grèce, ou dans la région d’Idlib dans le Nord de la Syrie, la situation des réfugiés est extrêmement préoccupante. Camps surpeuplés et insalubres… pour les ONG sur place, le virus pourrait se propager à vitesse grand V, une véritable bombe sanitaire.

Décryptage de Gwendoline de Bono

Un livre dans le Monde

Puisque les librairies sont fermées, Nicolas Carreau nous propose de nous replonger dans les grands classiques. Cette semaine, il nous offre deux tours du monde et pas n’importe lesquels : le premier se fera en compagnie du célère Phileas Fogg et en 80 jours bien-sûr ! Le second, c’est celui que réalisera la journaliste Nellie Bly en 72 jours après la publication du roman, en hommage à Jules Verne. Un exploit, d’autant plus pour une femme à cette époque !

« Le Tour du monde en 80 Jours » de Jules Verne disponible en version numérique

« Le Tour du monde en 72 jours » de Nellie Bly aux éditions du Sous-sol, disponible en version numérique

L’Europe à l’épreuve du coronavirus

Face à cette crise sanitaire et économique totalement inédite, la solidarité en Europe n’a rien d’une évidence entre les états du Nord et ceux du Sud. Douloureusement frappés par la pandémie, l’Italie comme l’Espagne en appellent à l’aide financière de l’Union européenne. Une aide que les pays du Nord rechignent à accorder, jugeant les états du Sud trop négligeants dans leur gestion financière. En Italie, pays europhile par définition, cela passe très mal et la défiance vis-à-vis de l’Europe s’ancre dans la population. Un manque de solidarité qui pourrait, selon Jacques Delors, faire courir un "danger mortel" à l’Europe.

Décryptage d’Isabelle Ory, correspondante en Belgique, spécialiste des questions européennes.

Décryptage avec Marc Lazar, professeur d’histoire et de sociologie politique à Sciences-Po et président de la School of government de la Luiss à Rome. Spécialiste de l'Italie.

Un avenir optimiste !

Mathieu Baudin est un historien qui se promène aussi bien dans le passé que dans l’avenir. Son champ d’action : les 40 prochaines années. Prospectiviste de formation, il analyse ce qui est d’ores et déjà en germe dans nos sociétés et qui pourrait nous permettre de créer un avenir meilleur. La crise que nous traversons aujourd’hui et le confinement qu’elle nous impose peut nous donner l’occasion de réfléchir au monde que nous voulons voir advenir et commencer chacun, à son niveau, à faire des choix. Le futur souhaitable est dans nos mains !

Mathieu Baudin, historien et prospectiviste de formation. Il dirige “l’Institut des Futurs souhaitables”. Il publie, "Dites à l’avenir que nous arrivons" Edition Alisio, disponible en version numérique.

Voyage en Autistan

Josef Schovanec, philosophe-voyageur et autiste asperger partage avec nous son regard sur le monde, un peu différent...

La règle est simple et connue de tous aujourd’hui : "Restez chez vous !" Mais comme Josef Schovanec a pu le constater lors de ses voyages, la notion de "chez soi" est assez aléatoire selon les cultures. En Iran par exemple, dormir chez les uns ou les autres le soir venu est assez courant sans que ce soit pour autant lié à de la précarité.

Les émissions précédentes