Solaire : le gouvernement dévoile des mesures pour accélérer

  • A
  • A
© STF / AFP
Partagez sur :

Après des mois de consultations, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire s'apprête à dévoiler son plan solaire.

Aides supplémentaires pour les particuliers et les agriculteurs, mobilisation de la grande distribution et des terrains de l'armée, le gouvernement dévoile jeudi une série de mesures pour développer l'énergie solaire sur le territoire.

Mobiliser le foncier disponible. Ce plan solaire intervient à l'issue de plusieurs mois de consultations avec les acteurs concernés, menées par Sébastien Lecornu, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, et dont l'un des grands enjeux a été la mobilisation du foncier disponible (toits des bâtiments, terrains non utilisés, etc.). 

 

La grande distribution engagée. En échange de mesures de simplification pour installer des panneaux photovoltaïques sur leurs toits, des acteurs de la grande distribution se sont finalement engagés à développer des projets sur leurs magasins, a-t-on appris auprès du ministère de la Transition écologique. "Auchan promet 60 ha (hectares), Les Mousquetaires et Systèmes U 50 ha, Leclerc 30 ha", a précisé Sébastien Lecornu, dans un entretien au Parisien.

Armée, agriculteurs et particuliers inclus. Par ailleurs, l'armée s'est engagée à mobiliser 2.000 hectares pour des parcs solaires d'ici à 2025. Et pour mobiliser les agriculteurs, le gouvernement va prendre en charge 40% du coût du raccordement au réseau électrique des panneaux solaires qu'ils installeront sur leurs exploitations, a indiqué le ministère, confirmant des informations de franceinfo. Pour développer le solaire thermique, c'est-à-dire la production de chaleur à partir de panneaux photovoltaïques, le gouvernement va aussi augmenter la prime à l'achat des chauffages et chauffe-eau solaires à partir de l'an prochain. 

La France s'est fixée comme objectif d'installer entre 18.200 et 20.200 mégawatts (MW) de capacités solaires d'ici à 2023, contre environ 8.300 MW à fin mars 2018. Pour accélérer le développement de cette énergie, le gouvernement a déjà augmenté en début d'année le volume annuel des appels d'offres à 2.450 MW, contre 1.450 MW initialement.