Le patron de Total l'assure : "Nous répercutons la chute du prix du pétrole" sur les prix à la pompe

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le PDG de Total Patrick Pouyanné, interrogé sur Europe 1, a par ailleurs réaffirmé son engagement à ne pas fermer de station-service en France.
INTERVIEW

La chute des cours du pétrole, entamée peu après le début de la crise des "gilets jaunes", a entraîné une baisse des prix des carburants. Et Patrick Pouyanné, le patron de Total, a assuré sur Europe 1 que son groupe répercutait avec précision "la chute du prix du pétrole" dans ses stations-service. "Le prix du pétrole a baissé de plus de 80 dollars à 55 environ (de 70 à 49 euros), et le prix à la pompe a baissé de plus de 15 centimes. Je reçois un papier tous les matins pour suivre si, dans nos stations-service, nous répercutons bien cette chute du prix du pétrole. Et nous le faisons. Je vous le garantis, Total Access (nom du réseau de stations, ndlr) a eu la plus forte baisse", a déclaré Patrick Pouyanné, interrogé jeudi depuis le CES de Las Vegas.

"Les consommateurs doivent bénéficier de la baisse". "Il y a une règle du jeu dans le groupe : on ne peut uniquement répercuter la hausse (des prix du pétrole), les consommateurs doivent en bénéficier aussi à la baisse. La marge de Total dans ses stations est de 1 centime par litre, que le prix soit haut, que le prix soit bas. Ce n’est pas plus, pas moins, il faut faire vivre notre réseau", a poursuivi le président de Total.

Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore très légèrement baissé la semaine dernière. Les cours du pétrole sont cependant repartis à la hausse, gagnant 20% ces deux dernières semaines. 

"Notre but est que 90% des Français soient à moins de dix minutes d'une station-service". Patrick Pouyanné a par ailleurs réitéré son engagement de ne pas fermer de station-service en France, qu'il avait annoncé à la mi-décembre. "J’ai annoncé que nous ne fermerions plus de station-service dans le pays. C’est concret parce notre but, c’est que 90% des Français soient à moins de dix minutes d’une station-service Total. Il y a aujourd’hui des Français dont on sait qu’il leur faut 20 minutes pour aller faire le plein. La recherche d’efficacité peut conduire parfois à oublier la notion de service et de territoire. C’est concret et pratique", a conclu le président de Total.

"Mon prélèvement à la source est de 43,10%". Patrick Pouyanné est également revenu sur l'arrestation de Carlos Ghosn, retenu au Japon pour ses soupçons de malversations financières. "Je respecte la présomption d'innocence", a-t-il insisté, avant d'ajouter : "L'une des règles essentielles, quand on est un grand patron, est la transparence. Ce que je gagne et ce que je paie est totalement transparent. Mon prélèvement à la source est ainsi de 43,10%".