INFORMATION EUROPE 1 - Les bureaux de tabac vont vendre des bitcoins à partir du 1er janvier

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La Fédération des buralistes a obtenu l'autorisation de la vente de cette monnaie virtuelle à compter du 1er janvier 2019.
INFO EUROPE 1

C'est une petite révolution numérique pour les bureaux de tabac. A compter du 1er janvier prochain, ils pourront vendre des bitcoins, la monnaie virtuelle, selon les informations d'Europe 1.

L'autorité de contrôle prudentiel et de résolution, une émanation de la Banque de France et non la Banque de France comme nous l'expliquions initialement, a validé un schéma de distribution par les buralistes de tickets prépayés de bitcoins. Au début, entre 3.000 et 4.000 bureaux de tabac seront équipés d'un logiciel permettant d'acheter directement des "coupons" de bitcoins pour des montants de plusieurs valeurs : 50, 100 ou 250 euros. Les autres bureaux de tabac seront équipés ensuite au fur et à mesure.

Argent réel à transformer en virtuel sur KeplerK. Concrètement, les personnes désireuses d'acquérir des bitcoins pourront le faire dans ces bureaux de tabac. Ils recevront un ticket qu'ils pourront transformer en bitcoin sur le site internet KeplerK, comme l'a confirmé vendredi midi la Fédération des buralistes à Europe 1. Le bitcoin, dont le cours est très fluctuant, est la seule crypto-monnaie concernée par cette opération. Alors qu'il vaut aujourd'hui 3.900 euros, le bitcoin en valait 7.000 fin juillet, et même 15.000 il y a un an.

Dans une dépêche AFP publiée peu avant midi, mercredi, la Banque de France démentait tout accord avec les buralistes. "Contrairement à ce qui a été affirmé ce matin, (...) sans vérification préalable, aucune convention n'a été signée afin de permettre la vente de bitcoin dans les bureaux de tabac", a assuré l'institution dans un communiqué. "Aucun accord n'est par ailleurs discuté ni envisagé sur le sujet", a ajouté la Banque de France. Il ne s'agit donc pas d'un accord à proprement parler entre la Banque de France et les buralistes, qui interviendront donc en tant qu'intermédiaires dans ces opérations.

Accompagner un mouvement inéluctable. L'autorité de contrôle prudentiel a validé ce process d'achat de bitcoins pour une raison simple : il n'y a pas le choix. La crypto-monnaie devient une monnaie mondiale, et il est préférable d'accompagner ce mouvement inéluctable ainsi que la demande du marché et des consommateurs. Un rapport de Jean-Pierre Landau sur les crypto-monnaies a été remis le 4 juillet 2018 à Bercy, qui préconise une évolution. "La bonne approche est de laisser les crypto-monnaies et les innovations qu'elles portent se développer dans l'espace virtuel qu'elles occupent", y est-il écrit. S'il n'y a donc pas d'accord signé avec la Banque de France, il y a bien une évolution dans l'approche à l'égard de la monnaie virtuelle, qui deviendra à compter de mars 2019 une monnaie de paiement à part entière, comme PayPal, par exemple. 

Europe 1
Par Michaël Darmon, édité par Benoist Pasteau