Grève : le télétravail, une solution qui peut s'avérer efficace

, modifié à
  • A
  • A
0:59
© GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
Le télétravail peut s'avérer utile pour les entreprises et les salariés en cas de grève. Mais comme l'explique sur Europe 1 Cécilia Durieu, directrice associée de Greenworking, cela ne s'improvise pas.

Certaines situations peuvent nous forcer à changer nos habitudes. La grève entamée mardi à la SNCF en fait partie. Pour y faire face, certaines entreprises ont donc recours au télétravail. "On a eu beaucoup de demandes de PME qui souhaitent un accompagnement (...) Je pense que la grève a effectivement pu leur donner l'idée du télétravail", confie Cécilia Durieu, directrice associée de Greenworking, une société de conseils qui accompagne les entreprises dans la mise en place du télétravail, dans Circuits Courts sur Europe 1.

Le télétravail, ça se prépare. Mais le travail à distance ne s'improvise pas : "Généralement, on parle de 3-4 mois pour un déploiement où on va à la fois sensibiliser les salariés, les managers, négocier un accord ou rédiger une charte et également équiper les collaborateurs." Cécilia Durieu explique qu'il est important de "préparer vraiment à la fois les managers et les collaborateurs, de les sensibiliser sur ce qu’est le télétravail, ce que ce n’est pas" car "le mettre en place trop vite ou sans sensibilisation" peut favoriser les abus.

"Tout salarié peut demander à pratiquer le télétravail." D'un point de vue législatif, "avec les ordonnances Macron, c’est vraiment possible pour l’entreprise de le mettre en place". Ce qui a également changé "avec les ordonnances Macron, c’est que tout salarié peut demander à pratiquer le télétravail et l’entreprise, si elle refuse, devra motiver son refus". Tout est donc fait pour favoriser le développement de cette méthode, si bien qu'aujourd'hui, "plus de 75% des entreprises du CAC 40 ont un accord de télétravail".

Europe 1
Par G.D.