Formation : l'Afpa n'a "plus les moyens" de ses missions, selon les syndicats

  • A
  • A
Les syndicats prévoient "une grande manifestation" à Paris début 2018, selon un communiqué commun publié samedi.
Les syndicats prévoient "une grande manifestation" à Paris début 2018, selon un communiqué commun publié samedi. © MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :
Lundi, les six syndicats de l'Agence pour la formation professionnelle des adultes ont organisé un "envahissement" du conseil d'administration de l'Afpa par des élus.

L'intersyndicale de l'Afpa s'est mobilisée lundi pour dénoncer la "spirale régressive" dans laquelle est engagé, selon elle, le premier organisme français de formation professionnelle, estimant qu'il n'a "plus les moyens" de remplir ses missions.

Le CA envahi, "une grande manifestation" prévue début 2018. Lundi, les six syndicats de l'Agence pour la formation professionnelle des adultes (CGT, CFDT, FO, SUD, CFE-CGC et CFTC) ont organisé un "envahissement" du conseil d'administration de l'Afpa par des élus, "afin qu'ils puissent témoigner aux administrateurs de l'Afpa de la situation à laquelle ils sont confrontés dans les régions", selon Thierry Cheype, représentant CFDT au CA. L'opération "s'est passée dans le calme et la dignité, malgré la colère et le ras-le-bol ambiant", a-t-il ajouté. Les syndicats prévoient "une grande manifestation" à Paris début 2018, selon un communiqué commun publié samedi.

Encore des déficits. Créée en 1949, l'Afpa avait frôlé la cessation de paiement en 2012, ébranlée par le transfert de la commande publique aux régions en 2004 et l'ouverture du marché à la concurrence en 2009. L'organisme, qui accuse encore aujourd'hui des déficits, est en cours de transformation en établissement public industriel et commercial (Epic) pour assurer sa pérennité. En octobre, son président, Yves Barou, a démissionné pour des "désaccords stratégiques" avec le gouvernement, remplacé par le haut-fonctionnaire Jean-François Verdier.

Selon l'intersyndicale, l'Afpa "n'a plus les moyens de répondre à ses missions de formation auprès des publics qui en ont le plus besoin", et ce "en complète contradiction avec les ambitions politiques affichées par le gouvernement actuel". Le nombre de demandeurs d'emploi formés par l'Afpa est passé, selon eux, de 120.000 en 2008 à 69.000 en 2015. Les effectifs de l'Afpa ont fondu à moins de 8.000 désormais, contre plus de 10.000 salariés avant 2010.