INFO EUROPE 1 - 85% des vols de voiture réalisés grâce au piratage informatique

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Si le nombre des véhicules dérobés chaque année continue de baisser depuis dix ans, les malfaiteurs utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées, notamment pour s'attaquer aux voitures haut de gamme, selon le baromètre de la société Coyote Secure, qu’Europe 1 a pu consulter.
EXCLUSIF

En France, 142.000 véhicules ont été volés l'an dernier, qu’il s’agisse de voitures ou de deux roues. Si ce phénomène est en recul continu depuis dix ans, ce qui frappe, c'est que les vols sont de plus en plus sophistiqués. En effet, 85 % des vols de voitures ont été réalisées grâce à des moyens informatiques, selon le baromètre de la société Coyote Secure, qu’Europe 1 a pu consulter. Les voleurs s'apparentent en effet de plus en plus à des pirates de la donnée.

"L'attaque relais" est l’un des modes opératoires qui progresse le plus (entre 10 et 15 % l'an dernier). Les voleurs copient à distance le signal émis par les clés de voiture, qui pour cela doivent se situer dans un rayon de 10 à 15 mètres. Cette technique permet de dérober facilement un véhicule garé devant le domicile. En l’absence de toute trace d’effraction, les véhicules peuvent donc être revendus sans problème.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Des réseaux qui revendent au Maghreb et à l'Europe de l'Est

"Les réseaux sont de plus en plus organisés. Ils utilisent des brouilleurs pour déjouer les systèmes anti-vols, mais nous arrivons nous-même à les contrer", explique Benoit Lambert, directeur général de Coyote Group, qui a développé un système de géolocalisation qui s’active une fois que le vol a été constaté.  Il arrive ainsi que le véhicule dérobé puisse être retrouvé. "Les gendarmes ont identifié le signal de ma voiture dans un conteneur, sur le port du Havre, en partance pour l’Afrique du Nord", rapporte à Europe 1 Alexandra qui a ainsi récupéré sa voiture, à 200 kilomètres du lieu où elle l'avait garée.

"Ils ont retrouvé d’autres véhicules de la même marque dans le même conteneur et les conteneurs avoisinants. […] Ce serait des réseaux très organisés qui répondraient à des demandes particulières, soit pour les pays du Maghreb, soit pour les pays de l’est", poursuit la jeune femme. Cette affaire l'a vaccinée, dit-elle. Elle s'apprête ainsi à vendre sa voiture pour lui préférer un modèle moins exposé.