Carlos Ghosn se dit "innocent" et accuse des dirigeants de Nissan de "trahison" dans une vidéo

, modifié à
  • A
  • A
Carlos Ghosn apparaît mardi dans une vidéo enregistrée avant sa nouvelle arrestation le 4 avril dernier.
Carlos Ghosn apparaît mardi dans une vidéo enregistrée avant sa nouvelle arrestation le 4 avril dernier. © HANDOUT / REPRESENTATIVES FOR CARLOS GHOSN / AFP
Partagez sur :
L'ancien PDG de Renault-Nissan, à nouveau placé en garde à vue et ce, jusqu'au 14 avril prochain, désigne nommément les responsables de sa première incarcération dans une vidéo. 

Carlos Ghosn a clamé son "innocence" dans une vidéo diffusée mardi et enregistrée avant son arrestation le 4 avril sur de nouveaux soupçons de malversations financières, accusant des dirigeants de Nissan de "trahison". "Ce n'est pas une histoire de cupidité, de dictature d'un homme. C'est une histoire de complot, de conspiration, de trahison", déclare l'ancien PDG de Renault-Nissan dans ce message en anglais et sous-titré en japonais. 

Les noms des responsables désignés par Carlos Ghosn ont été coupés au montage, sur demande de ses avocats. 

"Je suis innocent, voilà mon premier message. Ce n'est pas nouveau, vous l'avez déjà entendu de moi: je suis innocent de toutes les accusations portées contre moi", martèle M. Ghosn en préambule de la vidéo diffusée pendant une conférence de presse de son avocat.

Il réitère ses accusations d'un "complot" à son encontre, déjà brandies à plusieurs reprises dans les interviews accordées à la presse. "Des dirigeants de Nissan ont joué des jeux malsains", estime-t-il. "Il y avait la peur que dans la prochaine étape de l'alliance, l'autonomie de Nissan soit menacée", souligne-t-il, rappelant que lui-même avait "toujours été le farouche défenseur de cette autonomie".