Boeing va fabriquer le nouvel Air Force One, l'avion présidentiel américain

, modifié à
  • A
  • A
air force one 1280 Nicholas Kamm / AFP
Le prix initial de ces deux avions avait été vertement critiqué par Donald Trump à son arrivée à la Maison-Blanche et il avait exhorté Boeing à revoir sa copie. © Nicholas Kamm / AFP
Partagez sur :

Après des mois de négociations sur le prix des Air Force One, Boeing et la Maison-Blanche ont finalement trouvé un accord.

Boeing a annoncé mardi la finalisation du contrat pour la construction des avions présidentiels - les emblématiques Air Force One - de nouvelle génération.

"Un bon accord". "Boeing est fier de fabriquer le Air Force One de nouvelle génération, mettant à disposition des présidents américains une Maison-Blanche volante à un prix concurrentiel pour les contribuables", s'est félicité l'avionneur dans un tweet. "Le président Trump a négocié un bon accord au nom du peuple américain", a-t-il ajouté sans préciser le montant de l'opération.

Des mois de négociations pour faire baisser le prix. Le prix initial de ces deux avions avait été vertement critiqué par Donald Trump à son arrivée à la Maison-Blanche et il avait exhorté Boeing, en situation de monopole sur ce contrat, à revoir sa copie. Après des mois de négociations entre le Pentagone et Boeing, les deux parties avaient finalement annoncé mi-décembre avoir trouvé un accord portant sur une commande de deux Boeing 747-8. Une source proche du dossier avait indiqué que Boeing avait proposé à l'Armée de l'Air de lui vendre deux 747-8 initialement destinés à la compagnie aérienne russe Transaero, qui a fait faillite depuis, afin de rendre leur prix plus abordable.

Dans sa version civile, ce long-courrier est vendu quelque 390 millions de dollars au prix catalogue mais ce prix reflète rarement la réalité, en raison de rabais consentis souvent très substantiels. À l'inverse, les technologies de défense ajoutées dans sa version militaire pour la Maison-Blanche peuvent faire grimper le prix.

Assurer toutes les missions du président dans les airs. Air Force One, qui ne porte ce nom que lorsque le président est à bord, permet au président américain d'exercer toutes les prérogatives de son mandat pendant qu'il est dans les airs, y compris déclencher une frappe nucléaire.