Après le soda, bientôt une taxe sur la charcuterie ? "Les industriels doivent changer"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le député Modem Richard Ramos dépose un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour pénaliser les fabricants qui utilisent des nitrites dans leurs jambons, rillettes ou saucisses sous vide.

La taxe soda a permis de faire baisser considérablement le taux de sucres dans les boissons : jusqu'à 70% pour certaines marques. Pourquoi ne pas utiliser la même arme pour venir à bout des nitrites ? Ces additifs donnent leur couleur rose au jambon permettent de le conserver plus longtemps, mais sont classés au rang des produits "certainement cancérogènes" par l'OMS.

Richard Ramos explique sur Europe 1 l'esprit de cette taxe de quelques dizaines de centimes au kilo, payés par le fabricant : "Ce n’est pas quelque chose de punitif. Elle permettrait de créer un outil pour dire aux industriels : ‘on vous donne deux ou trois ans pour évoluer dans vos pratiques. Et si vous ne le faites pas, alors on aura créé l’outil pour vous taxer fortement’. Les industriels doivent changer. Certains l’ont fait, d’autres pas. Nous, on est là pour accélérer le fait que l’on mange bien en France".

Quelques marques se sont déjà lancées sur des charcuteries sans nitrites, notamment Nestlé et Herta. Et les chiffres de vente leur donnent raison : ces produits sont plébiscités.