Air France : l'ensemble des pilotes va être consulté sur un projet d'accord

, modifié à
  • A
  • A
L'ensemble des pilotes de la compagnie va être amené à se prononcer d'ici mi-février sur un projet d'accord.
L'ensemble des pilotes de la compagnie va être amené à se prononcer d'ici mi-février sur un projet d'accord. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
La direction d'Air France a annoncé mercredi soir que les pilotes allaient devoir se prononcer d'ici à la mi-février sur un projet d'accord concernant notamment leur rémunération.

L'ensemble des pilotes d'Air France va être amené à se prononcer d'ici mi-février sur un projet d'accord concernant notamment leur rémunération, élaboré entre la direction et leurs deux syndicats représentatifs, a annoncé la direction de la compagnie mercredi soir. "À l'issue de réunions de négociations entre la direction d'Air France et les deux syndicats représentatifs des pilotes (SNPL et Spaf), un projet d'accord a été élaboré", indique la direction d'Air France dans un communiqué.

Un résultat prévu mi-février. "Ce projet d'accord propose des évolutions de la rémunération des pilotes et introduit la flexibilité nécessaire sur certaines règles pour accompagner la stratégie d'Air France", ajoute le texte, sans plus de précisions. La direction indique par ailleurs que "le conseil du SNPL réuni ce jour a voté positivement au lancement d'une consultation de tous les pilotes sur cet accord, pour un résultat de cette consultation prévu mi-février".

Le directeur général du groupe Air France-KLM, le Canadien Benjamin Smith, avait indiqué mardi devant la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale que les syndicats de pilotes seraient amenés à se prononcer ce mercredi sur ce projet d'accord, qui concerne aussi leurs conditions de travail, avant que le texte ne soit soumis à référendum auprès de l'ensemble des pilotes de la compagnie.

Une hausse générale des salaires. Le 19 octobre, un mois après l'arrivée de Benjamin Smith à la tête du groupe, un accord inter-catégoriel a été signé pour le personnel d'Air France comprenant une hausse générale des salaires rétroactive de 2% à compter du 1er janvier 2018, puis une autre revalorisation de 2% à partir du 1er janvier 2019. Le 10 janvier, un accord catégoriel a été signé avec les personnels navigants commerciaux (PNC) sur leurs conditions de travail. Il a été suivi le lendemain par un accord salarial pour les personnels au sol.

Les négociations ouvertes en novembre. Il reste désormais à conclure les négociations ouvertes en novembre avec les pilotes d'Air France et leur syndicat majoritaire, le SNPL. C'est sur la base de ces accords que le nouveau patron du groupe, nommé en août après une période de fortes tensions sociales qui avaient abouti au départ du PDG Jean-Marc Janaillac, compte "construire les prochaines étapes" de la stratégie future du groupe. Des négociations salariales tendues avaient été émaillées entre février et mai 2018 de quinze jours de grève du personnel d'Air France, dont le coût a été de l'ordre de 335 millions d'euros.