Standard and Poor’s/déficit : "ce qui compte, c’est la trajectoire"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Ce qu’on attend de la France, c’est un engagement continu sur le maintien d’un certain nombre d’objectifs. Nous nous ne sommes jamais dans l’optique du point à un instant T. C’est-à-dire que par exemple sur les 3% de déficit, c’est un engagement qui n’est pas tenu mais pour une agence de notation comme la notre, ce qui compte c’est beaucoup plus la trajectoire que le point précis à un instant précis qui lui-même est influencé par une conjoncture européenne que les pouvoirs publics ne maitrisent pas", a déclaré Jean-Michel Six, patron de Standard and Poor’s France, jeudi matin sur Europe 1.