Wes Anderson, François Ozon et Steve McQueen en "sélection officielle" de Cannes 2020

, modifié à
  • A
  • A
festival de cannes 2020 1:58
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Le Festival de Cannes 2020, qui ne se tiendra pas cette année mais donnera un label, a dévoilé mercredi soir une liste de 56 films constituant sa "sélection officielle". Ils ne sont plus répartis comme d'habitude en sections (la compétition, les "séances spéciales" ou encore la catégorie "hors compétition").

On retrouve des habitués, mais aussi des petits nouveaux. Mercredi soir, le Festival de Cannes a dévoilé sa "sélection officielle" 2020. Une sélection un peu particulière, qui ne comprenait plus les catégories habituelles (la compétition officielle, les "séances spéciales" ou encore les films "hors compétition"), puisque le Festival ne se tiendra pas en bonne et due forme cette année à cause de l'épidémie de coronavirus. Mais les 56 films retenus (sur plus de 2.000, un record) recevront tous un label.

Du côté des habitués, on retrouve The French Dispatch de l'Américain Wes Anderson, Été 85 du Français François Ozon, ou encore Lover's Rock et Mangrove de Steve McQueen. Naomi Kawase a vu son True Mother sélectionné, tout comme le Druck de Thomas Vinterberg.

 

"Le cinéma est plus vivant que jamais"

La France est bien représentée dans cette sélection avec également, parmi les 21 films tricolores, Les Hommes, de Lucas Belvaux, Les Choses qu'on dit les choses qu'on fait, d'Emmanuel Mouret, l'ADN de Maïwenn ou encore Goodman, de Marie-Castille Mention-Schaar. Cinéaste franco-algérien, Farid Bentoumi obtient le label pour Rouge. Le Coréen Yeon Sang-ho qualifie aussi son Peninsula, tandis que la Franco-libanaise Danielle Arbid présentera Passion simple.

"Cette sélection, elle est là, et elle est belle. Elle dit que le cinéma, qui a disparu des salles pendant trois mois en 2020, et pour la première fois depuis leur création par Lumière le 28 décembre 1895, est plus vivant que jamais", a souligné Thierry Frémaux, en charge de la sélection, dans un texte transmis à la presse. Au total, 2.067 longs métrages ont été reçus par le festival cette année, dépassant pour la première fois la barre des 2.000 (après 1.845 en 2019).

Beaucoup de premiers films

"La crise et le ralentissement des processus de post-production n'auront pas donc eu d'impact sur l'envoi des films en sélection", souligne Thierry Frémaux. Le Festival a retenu au final seulement trois films de moins que l'an dernier (59 en 2019, 56 en 2018), et "entend être présent pour accompagner ces films et en soutenir la carrière en France et à l'étranger", indique-t-il.

Dans le détail, cette sélection est marquée par un nombre élevé de premiers longs métrages : 15 (soit 26,7% du total), contre 10 en 2019 (17%). Le nombre de films réalisés par des femmes est aussi en hausse : 16 (contre 14 en 2019), soit 28,5% (contre 23,7% l'an dernier). Le cru 2020 "fait la part belle aux pays habituellement bien représentés sur la Croisette (USA, Corée, Japon, Angleterre)" et "accueille des territoires rares ou en introduit de nouveaux (Bulgarie, Géorgie, Congo)". Enfin, il permet à quatre films d'animation de décrocher le précieux label.