Vingt ans après, Keanu Reeves et Lana Wachowski rempilent pour un 4ème Matrix

, modifié à
  • A
  • A
Le premier "Matrix", sorti en 1999, avait révolutionné le cinéma d'action.
Le premier "Matrix", sorti en 1999, avait révolutionné le cinéma d'action. © Warner Bros
Partagez sur :
Keanu Reeves (Neo) retrouvera pour l'occasion sa partenaire Carrie-Anne Moss (Trinity) devant la caméra de Lana Wachowski, qui avait co-réalisé la première trilogie avec sa soeur.

Vingt ans après ses débuts sous les traits de Neo dans le premier Matrix, l'acteur canadien Keanu Reeves va reprendre le rôle du rebelle aux lunettes noires pour un quatrième opus. Warner Bros a en effet annoncé le tournage d'une suite, avec à la réalisation Lana Wachowski, qui avait co-réalisé la première trilogie avec sa soeur, Lilly.

Keanu Reeves, 54 ans, retrouvera pour l'occasion sa partenaire Carrie-Anne Moss, qui fête ce mercredi ses 52 ans (coïncidence ?) et qui reprendra son rôle de Trinity, soulignent mardi les studios Warner Bros dans un communiqué. "On ne peut pas être plus heureux de retourner dans la Matrice avec Lana", déclare le patron de Warner Bros, Toby Emmerich.

Larry Wachowski est devenu Lana

Lana Wachowski, née Larry avant d'effectuer sa transition en 2010, avait co-réalisé la trilogie "Matrix" avec son frère Andrew, devenu Lilly après avoir lui aussi effectué sa transition en 2016. Lana sera cette fois seule aux commandes pour le quatrième Matrix, qu'elle va écrire, produire et réaliser. On ignore le titre de ce nouvel opus, mais également comment Matrix 4, dont le tournage devrait débuter l'an prochain, va s'articuler par rapport aux trois premiers.

1,6 milliard de dollars au box-office

La trilogie (Matrix en 1999, Matrix Reloaded et Matrix Revolutions en 2003) a récolté au total plus de 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) dans les salles du monde entier, rappellent les studios Warner. Mêlant philosophie, métaphysique et scènes d'action, la trilogie met en scène un groupe de rebelles qui combattent des intelligences artificielles ayant emprisonné les humains dans la Matrice, univers de réalité virtuelle simulant le monde extérieur.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP