"Quand on partait en vacances, on mettait Emmenez moi" : vos souvenirs avec Charles Aznavour

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
À l'antenne d'Europe 1, les auditeurs se souviennent des dizaines de tubes du chanteur, mort lundi à l'âge de 94 ans, et lui rendent un hommage ému. 
RÉACTION

"Charles Aznavour a su passer par tous les moments, par tous les endroits, par tous les âges." Au micro de Nikos Aliagas, lundi, ce sont les auditeurs d'Europe 1 qui rendent le plus bel hommage au géant de la chanson française, mort à l'âge de 94 ans. Une annonce bouleversante pour toutes les générations accompagnées par ses quelque 1.400 chansons. 

"Des chansons qui me faisaient évader". "On le compte parmi les grands, ces personnes que l'on oubliera jamais et dont toutes les chansons nous rappellent des souvenirs", réagit David, un auditeur de Nice âgé de 22 ans. Un peu jeune pour connaître les tubes du chanteur sur le bout des doigts ? "On peut avoir 22 ans, on peut en avoir 50, on peut en avoir 80, on écoutera toujours du Charles Aznavour", sourit-il.

"C'était des chansons qui me faisaient évader, c'était mes parents", se souvient le jeune homme. "Quand je partais en vacances avec mes parents et ma sœur, la première chanson qu'on mettait c'était Emmenez moi, j'avais deux ans." 

>>> Vous rendez hommage à Charles Aznavour : voici vos messages émus

"Toute sa sensibilité pour les autres". Monique, 75 ans, peine elle à s'exprimer tant elle est émue. "Je suis née de parents immigrés arméniens. C'est quelque chose d'important, ce grand chanteur français d'origine arménienne, avec toute sa sensibilité pour les autres, pour les humains de toutes les origines. Ça va nous marquer pendant très longtemps." 

"Je pensais qu'on aurait fêté ses 100 ans...", souffle la septuagénaire. "Il a fait beaucoup pour la langue française, il avait un parler qui était incroyable. C'était quelque chose de merveilleux." 

"Personne avant lui n'a su dire ces mots-là". S'il doit retenir "une seule chanson", David, 48 ans, choisit lui Comme ils disent. "Je suis moi-même homosexuel. Aujourd'hui j'arrive à le dire assez facilement, mais quand on est adolescent et qu'on commence à s’apercevoir de son attirance pour le même sexe, ce n'est pas facile à accepter", explique-t-il au micro de Nikos Aliagas.

"Cette chanson, que j'écoutais beaucoup à l'époque, elle m'a accompagnée. Dans cette chanson il disait : 'c'est bien la nature qui, est seule responsable si, je suis homo, comme ils disent'. C'est une phrase qui a marqué ma vie. Personne avant lui n'a su dire ces mots-là." 

"Un viaduc des générations"."Ça m'a fait un choc parce que je me suis rappelé à quel point cet homme a traversé les générations, il a connu tous les meilleurs", ajoute Catherine, également bouleversée par la mort de Charles Aznavour. "Il s'est accroché, il a eu de la hargne. Un petit homme de 1,65m... Cet homme-là, c'est un viaduc des générations."