Puccini, Mozart... Dudamel lève (déjà) le voile sur sa première saison à l'Opéra de Paris

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Fraîchement nommé directeur musical de l'Opéra de Paris, le chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel, invité vendredi d'"Europe Soir", a donné quelques précisions quant à la programmation musicale de la première saison qu'il passera à la tête de la prestigieuse institution, en 2021-2022.
INTERVIEW

Sa direction particulièrement expressive, son regard pétillant et sa tignasse bouclée en font un chef d'orchestre reconnaissable entre tous. Mais il est surtout l'un des plus talentueux de sa génération. Spécialiste du répertoire symphonique des XIXe et XXe siècles, le Vénézuélien Gustavo Dudamel vient d'être nommé à 40 ans directeur musical de l'Opéra de Paris. Celui qui a fait ses armes en s'attaquant à des monuments du répertoire, comme l'impressionnante 5e symphonie de Gustav Mahler, prendra ses fonctions en août prochain pour un mandat de six ans, succédant ainsi à Philippe Jordan.

"Expérience merveilleuse"

"Je me sens honoré et heureux", a réagi le chef d'orchestre au micro d'Europe Soir, quelques heures après l'annonce de sa nomination. "Pourquoi Paris ? Parce que c'est un endroit qui a des qualités exceptionnelles. C'est l'un des plus grands opéras du monde, avec une tradition très longue et magnifique", explique-t-il. "Je ne pouvais pas refuser cette invitation."

D'autant que le maestro connaît déjà les musiciens de l'Opéra de Paris, qu'il avait dirigés une première fois en 2017, dans La Bohème de Puccini. "C'était une expérience merveilleuse, et l'une des raisons pour lesquelles je suis aujourd'hui à Paris. (…) Lors de la première répétition, on a pu établir un lien, une connexion avec ce souhait de transformer les choses et de travailler en équipe", se souvient-il.

Le chef, que l'on a entendu moins souvent dans le répertoire opératique que symphonique, se dit impatient de relever ce nouveau défi. "À l'opéra, il y a du théâtre, de la danse, tout ce qui suppose un travail acoustique. C'est un défi de mettre tout ça en musique et d'obtenir un résultat homogène qui puisse véhiculer un message pour le public", pointe celui qui fut à 35 ans le plus jeune chef invité à diriger le très prestigieux concert du Nouvel An à Vienne.

Puccini et Mozart au programme de la saison 2021-2022

Gustavo Dudamel, qui par ailleurs continuera d'occuper son poste de directeur de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles, est déjà à pied d'œuvre pour composer sa première saison avec l'Opéra de Paris, celle de 2021-2022. "Nous avons déjà une idée assez claire de la première saison, avec Turandot de Puccini à Bastille, et Les Noces de Figaro de Mozart au Palais Garnier", confie-t-il à Europe 1. 

Sous sa direction, les concerts symphoniques de l'orchestre de l'Opéra de Paris pourraient faire la part belle au répertoire du XIXe et du XXe siècle, puisque le Vénézuélien, outre Charpentier et Mozart, évoque pêle-mêle des concerts consacrés à Berlioz, Mahler, Ravel et Boulez.

Ouvrir l'opéra à la jeunesse

Fils d'un tromboniste et d'une professeure de chant, formé via le programme populaire vénézuélien d'éducation musicale El Sistema, et réputé pour sa très grande spontanéité, Gustavo Dudamel pourrait bien dépoussiérer en profondeur une institution dont on pointe encore trop souvent l'entre-soi. "J'ai grandi dans une maison où il y avait beaucoup de musique. Au sein d'El Sistema, qui est devenu une vraie famille, il y avait une équipe pour m'accompagner. Voilà pourquoi ma perception n'est pas élitiste. Je ne sais pas si je fais de la musique d'une façon différente, mais dans tous les cas, je la conçois de façon particulière", conclut le chef d'orchestre.

Europe 1
Par Romain David