Le "roi de l'opéra" Placido Domingo accusé de harcèlement sexuel par neuf femmes

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le chanteur star et légende de l'opéra est accusé de harcèlement sexuel par huit chanteuses et une danseuse.

Elles sont neuf à accuser le chanteur et directeur de l'Opéra de Los Angeles et de Washington, Placido Domingo, de harcèlement sexuel. Dans un article (en anglais) publié mardi, Associated Press détaille les témoignages des huit chanteuses et de la danseuse qui évoquent des faits de harcèlement de 1980 jusqu'à aujourd'hui. 

Pendant des décennies, la légende de l'opéra aurait fait pression sur ses collaboratrices pour qu'elles aient des relations sexuelles avec lui, allant parfois jusqu'à les punir professionnellement si celles-ci refusaient ses avances. Sept des neuf plaignantes estiment alors que leur vie professionnelle a été affectée après qu'elles ont refusé les avances du chanteur.

"C'était du harcèlement sexuel"

Patricia Wulf, une mezzo-soprano qui a côtoyé Placido Domingo à l'Opéra de Washington, est la seule femme à avoir témoigné sans être anonymisée. "C'était du harcèlement sexuel", se souvient-elle en racontant son histoire datant de 1998. "Quand un homme se tient si près de vous avec un sourire en coin et vous demande à maintes reprises si vous devez rentrer à la maison, je ne peux pas trouver d’autres conclusions que le fait qu’il voulait me mettre dans son lit. Encore plus quand il a la réputation de faire ça". 

Les autres plaignantes ont souhaité rester anonymes, par crainte de représailles, par peur d'être humiliées publiquement ou même harcelées, alors qu'elles travaillent encore dans le milieu de l'opéra. Patricia Wulf a quant elle a expliqué que le "secret très connu sur le comportement de Domingo a duré trop longtemps", et qu'elle souhaitait que sa prise de parole aide d'autres femmes à dire "non" ou à dénoncer les comportements inappropriés dont elles seraient victimes.

Des avances déguisées par un intérêt professionnel

Très respecté par ses pairs, le baryton est considéré comme l'un des meilleurs chanteurs de la profession, ce qui lui vaut le surnom de "roi de l'opéra". À 78 ans, le maestro espagnol attire toujours les foules dans le monde entier, grâce à la renommée que lui ont apporté ses 150 rôles, ses 4.000 performances et ses 14 Grammy Awards

Les témoignages des plaignantes comportent des similarités frappantes. Selon leurs dires, Placido Domingo avait l'habitude de contacter les artistes, parfois avec insistance, en les appelant chez elles le soir. Il montrait un intérêt pour leur carrière et leur proposait de venir en discuter autour d'un verre ou d'un dîner, voire dans une chambre d'hôtel ou chez lui. Le tout sous le prétexte de leur proposer des conseils professionnels. La plupart de ses accusatrices étaient jeunes et débutaient leur carrière au moment des faits qu'elles dénoncent.

"Je pensais que toutes mes relations avaient été consensuelles"

La star internationale n'a pas tardé à répondre aux déclarations de ses pairs. "Ces accusations de la part de ces femmes anonymes, remontant pour certaines à 30 ans, sont vraiment dérangeantes, et comme elles le sont présentées, inexactes", a-t-il répliqué dans une déclaration envoyée à Associated Press. "Malgré tout, il est douloureux d’apprendre que j’ai pu contrarier quiconque ou que j’ai pu les mettre mal à l’aise - peu importe à quand remontent les faits et malgré mes meilleures intentions. Je pensais que toutes mes interactions et relations avaient toujours été consensuelles. Les gens qui me connaissent ou qui ont travaillé avec moi savent que je ne suis pas une personne qui va intentionnellement faire du mal, offenser, ou mettre mal à l’aise quelqu’un."

"Cependant, je dois reconnaître que les règles et standards par lesquels nous sommes - et nous devrions - être jugés aujourd’hui sont vraiment différents de ce qui avait court par le passé", a-t-il ajouté.

Les accusatrices de Placido Domingo ont depuis été soutenues par une trentaine de femmes provenant du monde de l'opéra. Ces chanteuses, musiciennes, danseuses, membres du personnel, administratrices ou professeures ont affirmé avoir été témoins de comportements inappropriés de la part du chanteur.

L'opéra de Los Angeles va enquêter sur ses accusations de harcèlement sexuel

L'opéra de Los Angeles, dont Placido Domingo est directeur général, a indiqué mardi qu'il allait "engager un avocat pour enquêter sur les inquiétantes allégations" contre le célébrissime chanteur. "Nous pensons que les employés et artistes doivent être traités avec respect et se sentir en sécurité dans leur environnement de travail", a indiqué l'opéra dans un communiqué, après la publication d'une enquête de l'agence Associated Press détaillant les accusations contre la star de l'art lyrique.