Nicolas Duvauchelle sur ses débuts : "Je ne pensais même pas pouvoir être acteur"

, modifié à
  • A
  • A
Nicolas Duvauchelle 2000x1000 Europe 1 1:40
Nicolas Duvauchelle dans les studios d'Europe 1 © Europe1
Partagez sur :
L'acteur français Nicolas Duvauchelle a répondu au micro de Matthieu Noël dans L’Équipée Sauvage lundi sur Europe 1. Il revient sur ses débuts difficiles, lui qui n'était pas du tout prédestiné à devenir acteur, alors qu'"Une sirène à Paris", film dans lequel il joue le rôle principal, sort en salle mercredi.
INTERVIEW

Nicolas Duvauchelle est arrivé dans le cinéma par hasard. Alors qu'il s’entraîne dans une salle de boxe, sport qu'il pratiquait à haut niveau il y a plus de vingt ans, il est repéré pour tourner dans un film d'Erick Zonca, Le Petit voleur. "J'aimais bien le cinéma et ma mère est une vraie cinéphile", confie Nicolas Duvauchelle, "mais je ne pensais pas être acteur". "J'ai toujours fait le con à l'école et je ne pensais même pas pouvoir être acteur", explique-t-il encore.

Finalement, en 1999, il apparaît bien dans le film de Zonca, dans le rôle d'Esse. Sa carrière est lancée. Enfin presque. Pour se perfectionner, Nicolas Duvauchelle s'inscrit à des cours de théâtre. "J’ai essayé de prendre des cours mais ça ne s’est pas très bien passé. J’ai un problème avec tout ce qui est cursus scolaire et un petit peu aussi avec l’autorité", décrit l'homme à la voix aussi grave que son visage.

De l'admiration pour Benjamin Lavernhe et Pierre Niney

Un petit tacle sur les cours de théâtre - "il y avait beaucoup de gens avec des écharpes qui déclamaient des vers, je me suis demandé ce que je faisais là" - et il reconnaît finalement avoir beaucoup d'admiration pour des acteurs comme Benjamin Lavernhe ou Pierre Niney, "qui viennent de la Comédie française".

Et si ses débuts n'ont pas été de tout repos, l'ancien boxeur a très vite été attiré par un métier fait de rencontre et d'absence de routine. "Le fait de faire des choses différentes tous les jours, d’aller dans des lieux différents et de rencontrer des réalisateurs et plein de gens différents, c’est ce qui m’a plu. Pour ça, c’est un métier rêvé".

Triple César

Les années passent et le rêve devient réalité au fil des tournages. Nicolas Duvauchelle a été César du meilleur espoir masculin en 2004 pour Les Corps impatients, César du meilleur acteur dans un second rôle en 2012 pour Polisse et enfin César du meilleur acteur en 2017 pour Je ne suis pas un salaud.

Il interprète le rôle principal dans Une sirène à Paris, film réalisé par Mathias Malzieu qui sort en salle mercredi 11 mars 2020.

Europe 1
Par Maxime Dewilder