Les Daft Punk annoncent leur séparation

, modifié à
  • A
  • A
Daft Punk 1:57
Après 28 ans de collaboration, les Daft Punk se séparent. © AFP
Partagez sur :
Le duo de DJ français Daft Punk a annoncé sa séparation lundi via une vidéo YouTube intitulée "Epilogue". Pendant 28 ans, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ont fait danser le monde entier avec des titres comme "Get Lucky", "One More Time" ou encore "Around The World".

Les Daft Punk, duo casqué le plus célèbre au monde, ont annoncé leur séparation mardi par le biais d'une vidéo YouTube. Le groupe fondé en 1993 composé de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo mettent donc fin à une collaboration longue de 28 ans. Le duo a activement participé à la création et la démocratisation du mouvement French Touch de la musique électronique.

Une fin explosive

Dans cette vidéo longue de près de 8 minutes, dont une bonne partie sans le moindre son ni musique, on aperçoit les deux compères face-à-face dans un désert. Thomas Bangalter retire sa veste estampillée "Daft Punk" et se retourne, laissant apparaitre un détonateur. Son compère, Guy-Manuel de Homem-Christo, l'active, et le premier explose après quelques pas. Symbolisant la fin du groupe.

La vidéo se poursuit ensuite sur une image montrant une main de chacun des membres du groupe formant un triangle en dessous de laquelle on peut lire "1993-2021". La vidéo se termine ensuite par un long plan fixe sur le coucher de soleil vers lequel marche Guy-Manuel de Homem-Christo. Son titre, "Epilogue", ne laissait guère de doutes. 

Capture

Crédit : Capture YouTube Daft Punk

De "Homework" à "Random Acces Memories"

Formés à Paris en 1993 par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, les Daft Punk se sont vite imposés comme les pionniers de la French Touch avec la parution de leur premier album Homework en 1997. Le disque comporte notamment leur premier tube Around the world, qui leur permet d'acquérir une notoriété internationale. Pour leur nom, ils ont tout simplement repris le qualificatif qu'avait utilisé un très respecté magazine britannique à propos du premier single de leur précédent groupe Darlin' : "daft punk" (du "punk idiot").

Quatre ans plus tard, leur deuxième album "Discovery" recycle les années 1980, la pop et la disco. Porté par les inépuisables One More Time ou Harder, Better, Faster, Stronger, l'album est un succès. Souvent imité, il façonne la musique du début des années 2000. Plus sombre, leur troisième opus Human after all (2005) sera en revanche un échec critique et commercial. Leur dernier album, Random Access Memories, date de 2013. Ils avaient alors vendu presque quatre millions d'exemplaires dans le monde et obtenu cing Grammy Awards. Le single Get Lucky, en duo avec Pharrell Williams, était, lui, devenu le tube planétaire de l'année.

Dès leurs débuts, les deux Français ont fait du marketing une composante intégrée à leur processus créatif, avec une idée simple : cultiver la rareté et le mystère. Les Daft Punk ne montrent jamais leurs visages, vont peu à la télévision et sortent peu de disques, seulement quatre albums au total. Résultat, chacune de leur apparition est un événement et leurs casques de robots sont devenus une marque immédiatement identifiable. Les rumeurs allaient récemment bon train sur leur éventuel retour mais le groupe semble bien avoir signé l'"Epilogue" de son histoire. 

Europe 1
Par Angèle Chatelier, édité par Ugo Pascolo