Jean-Pierre Mocky : Charles Aznavour "a eu une vie propre, propre, propre, jamais aucune saloperie"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le réalisateur a tourné trois films avec son ami Charles Aznavour, mort dans la nuit de dimanche à lundi. "J'ai connu Charles quand il était dans la misère", se souvient-il.

RÉACTION

Salué de toutes parts comme étant l'un des plus grands chanteurs français, Charles Aznavour était aussi un acteur respecté. Sa carrière dans le septième art, l'interprète de Hier encore la doit en grande partie à Jean-Pierre Mocky. Sur Europe 1, l'acteur-réalisateur a rendu hommage à son vieil ami, décédé dans la nuit de dimanche à lundi, avec qui il a tourné trois films : La Tête contre les murs, les Dragueurs et Les Vierges.

"Tout le monde lui tapait dessus". "Moi j'ai connu Charles quand il était dans la misère, tout le monde lui tapait dessus. Un jour, on était au club Saint-Hilaire, un club assez huppé. Je venais de faire deux films où il chantait. Donc je lui ai dit 'écoute Charles, je trouve que tu as un physique, tu devrais faire des rôles sans chanter, surtout pas chanter'. Je lui ai donné le rôle de La Tête contre les murs, où il a été bon, on aurait dit un petit Charlie Chaplin et il a été récompensé par ce que l'on appelait à l'époque l'Etoile de cristal, l'ancêtre du César", se souvient Jean-Pierre Mocky.

"Un être humain, très humain". D'après le réalisateur, "c'est souvent dans le peuple que l'on trouve des gens comme ça". "Charles jouait toujours des rôles de pauvres types, un peu à la Chaplin", loue-t-il encore, tenant à ce que l'homme soit connu autant que l'artiste. "C'était un être humain, très humain, un type formidable. On ne peut rien lui reprocher sinon d'avoir du talent. Il a eu une vie propre, propre, propre, jamais aucune saloperie", insiste Jean-Pierre Mocky. Et de poursuivre : "Il a toujours aidé des gens, même s'il a été emmerdé pendant une longue période, même si on a été méchant avec lui".