"J'avais vraiment l'impression que j'allais mourir" : quand la chanteuse Rose évoque ses excès passés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La chanteuse Rose revient au micro d'Europe 1 sur la façon dont elle a su se reconstruire après une période sombre de sa vie. C'est de cette période qu'elle a tiré son cinquième album et son livre éponyme, "Kérosène".
INTERVIEW

Notamment connue pour son morceau La Liste, sorti en 2006, Rose revient avec Kérosène, un cinquième album très personnel, qui s'accompagne d'un livre. Une façon de revenir sur son passé très "sexe, drogue et rock 'n' roll', mais sans le côté glamour. Invitée du Club de l'été, elle raconte comment elle a su se reconstruire, après avoir touché le fond en 2016.

"J'adorais ça : la musique, les bars, l'alcool"

Tout débute "très festivement", raconte-t-elle sur Europe 1, évoquant "ce moment où l'on passe de l'anonymat à la célébrité, même si ce n'est qu'une petite célébrité. Et moi, avec cette passion pour Janis Joplin et soudainement un peu d'argent, je commence à sortir beaucoup et à faire beaucoup la fête. J'adorais ça : la musique, les bars, l'alcool. (…) J'ai voulu profiter à fond de tout ça et ça a amené forcément de la dépendance et à ne plus avoir de limites."

"Le déclencheur, ça a peut-être été de voir la mort de trop près"

Jusqu'au déclic. "Le choix était simple. J'avais vraiment l'impression que j'allais mourir. Soit j'arrêtais, soit je faisais en sorte que ce ne soit plus une souffrance de vivre", expose la Niçoise. "Ça a vraiment été des petits pas et chaque pas en a amené un autre. Le déclencheur, ça a peut-être été de voir la mort de trop près, et puis d'imaginer la vie qu'aurait mon fils si je n'étais plus là".

Aujourd'hui, cette page sombre de sa vie semble définitivement tournée, en témoigne son dernier projet. Et cette conclusion : "Je ne suis pas pour dire que la vie est belle en permanence, mais en tout cas je crois que ça vaut la peine".