Isabelle Adjani et ses amis acteurs : Anny Duperey raconte ses plus belles photos

  • A
  • A
Anny Duperey 4:04
Anny Duperey publie "Les photos d'Anny" © Europe 1
Partagez sur :
À 23 ans, la comédienne Anny Duperey s'est passionnée pour la photographie, accumulant une vie de clichés dont elle dévoile une partie dans son livre "Les photos d'Anny". Invitée vendredi de l'émission "Ça fait du bien", elle raconte au micro d'Anne Roumanoff trois de ses photos de stars qui l'ont marquée.
INTERVIEW

On la connaissait talentueuse au théâtre, au cinéma et à la télévision, on ignorait encore sa passion d'une vie pour la photographie. Anny Duperey publie pourtant Les photos d'Anny, un livre qui concentre plusieurs décennies de souvenirs qu'elle ne pensait jamais montrer, et qu'elle présente vendredi dans l'émission Ça fait du bien. "Dans ce livre, je mets les portraits que j'appelle les 'portraits intérieurs'. Ce sont ceux qui, pour moi, reflètent un petit bout d'âme des gens", explique la comédienne, qui a aussi longtemps produit gratuitement des portraits pour ses amis comédiens, afin qu'ils se constituent à moindre coût un "book" pour leurs auditions.

Les 18 ans d'Isabelle Adjani

Parmi les "portraits intérieurs" d'Anny Duperey, on trouve une photographie d'Isabelle Adjani, prise le soir de ses 18 ans. "C'était pour son anniversaire, chez moi", se souvient la photographe. "Tout à coup, je l'ai vue couchée sur le parquet, au milieu de mon atelier d'artiste. Je me suis dit 'Oh là!' Et puis je regarde mon appareil : ma pellicule était finie."

Un coup du destin a pourtant permis à Anny Duperey de capturer ce moment d'émotion. "J'ai réarmé mon appareil, et j'avais une 37ème photo sur une pellicule de 36. Cela arrivait quand on commençait la pellicule un peu tôt. C'était la photo cadeau", rappelle-t-elle. "Isabelle est tellement belle sur cette photo, très barrée, dans son monde."

Rendez-vous manqué avec Laurent Terzieff

La comédienne poursuit en évoquant une photo qu'elle a prise de Laurent Terzieff, décédé le 2 juillet 2010. Cette fois, ce n'est pas le moment de la capture qu'elle raconte. "C'est un portrait qui m'émeut beaucoup. En avril 2010, il me l'a réclamé aux Molières, où il avait eu le Molière du comédien et celui du théâtre privé", précise-t-elle. "Tu te rappelles de ce portrait que tu avais fais de moi ? Tu veux bien me faire un tirage ? Je voudrais le revoir parce que je ne m'étais jamais trouvé si beau de ma vie", lui avait alors demandé l'acteur et metteur en scène.

Problème : tout le matériel d'Anny Duperey est stocké dans sa maison de campagne. "Il fallait rechercher la planche de contact et le négatif", détaille la comédienne. "Je me suis dit 'Je chercherai cet été et je lui donnerai sa photo'. Et boum ! J'ai appris qu'il était mort."

Jean-Pierre Léaud et "l'affusard"

Parmi les grands noms du cinéma qui figurent dans Les photos d'Anny, on retrouve également Jean-Pierre Léaud, visage majeur de la Nouvelle Vague. "Il était en tournée en Allemagne. Je l'ai vu en costume d'époque, sous une espèce de statue d'un ange", se remémore-t-elle. "Je lui ai dit 'Bouge pas, bouge pas !' et j'ai couru chercher mon appareil."

Mais toutes ces photos réussies ne doivent pas, pour Anny Duperey, faire oublier tous les clichés ratés. "Au temps de l'argentique, si tu avais une bonne photo par pellicule, c'était bien le miracle !", indique-t-elle. "Il faut avoir un esprit à l'affut. Mais le hasard compte aussi beaucoup. Il faudrait inventer un mot, un mélange des deux : l'affusard." C'est de tout son "affusard" dont fait preuve Anny Duperey dans son livre, qui propose également des photographies de paysages, urbains et ruraux, et de scènes de la vie quotidienne.

Europe 1
Par Alexis Patri