Grands crus, abbayes millénaires et cité médiévale... (re)découvrez les merveilles de la Bourgogne

, modifié à
  • A
  • A
roche de Solutré
La roche de Solutré, au milieu des vignes, fait le bonheur des randonneurs. © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :
Région viticole, mais aussi très nature, la Bourgogne est un endroit idéal pour décompresser. Chroniqueur de l'émission "Et si on partait ?" sur Europe 1, et auteur au "Lonely Planet", Jean-Bernard Carillet, vous a concocté le parcours rêvé, depuis les forêts du Morvan jusqu’aux rues médiévales de Noyers-sur-Serein, en passant par les majestueuses abbayes de Cluny et Cîteaux.

Plaisir des yeux avec ses paysages millénaires, des papilles avec sa cuisine et ses grands crus, la Bourgogne invite également, à travers son remarquable patrimoine religieux, à la médiation.Dans Et si on partait ? sur Europe 1, le chroniqueur et auteur au Lonely Planet, Jean-Bernard Carillet, a listé les incontournables de la Bourgogne, pour un séjour à la fois sportif, gastronomique et culturel !

Un paradis pour les randonneurs

Le massif du Morvan, véritable poumon vert de la Bourgogne, est à cheval sur les quatre départements de la région. Vous pouvez vous baser à Autun pour explorer la région, ses routes sinueuses, ses nombreuses forêts et ses lacs. Notamment le lac des Settons et le lac de Saint-Agnan, avec des plages aménagées. La Bourgogne est un paradis pour la randonnée, le VTT et le rafting. 

La roche de Solutré, en Saône-et-Loire, près de Mâcon, est un incontournable du paysage bourguignon. Cette falaise calcaire haute de 500 mètres se dresse au milieu des vignes. Il s’agit d’un ancien site préhistorique. Les hommes préhistoriques, disait-on, tuaient les animaux sauvages en les jetant du haut de la falaise. Au pied de la falaise une couche d’un mètre d’os a été retrouvée.

000_solu

Le pèlerinage annuel de François Mitterrand a largement contribué à la popularité de la roche de Solutré, qui semble surgir des vignes. ©AFP

Haut lieu de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, la roche de Solutré a également été rendue célèbre par François Mitterrand, qui s’y rendait chaque année en pèlerinage. On y monte en une heure. Le panorama est incroyable, avec les Alpes, le Jura et le massif Central en toile de fond. 

Un patrimoine religieux exceptionnel 

La Bourgogne, c’est aussi des sites religieux de premier plan. La visite de l’abbaye de Cluny est impressionnante, tout comme la montée à la basilique de Vézelay.

Autre monument remarquable : l’abbaye de Cîteaux, entre Dijon et Beaune, édifiée au 11e siècle. Trente-cinq moines y résident encore. On y découvre le dur quotidien de la vie monacale, coupée du monde extérieur : lever à 3h45, coucher à 20h30. On peut assister aux prières et aux louanges des moines. On sent une tension à travers ces chants magnifiques, emprunts de spiritualité.

00citeaux

L’abbaye de Cîteaux est toujours occupé par des moines. ©AFP

Après les nourritures spirituelles, des nourritures plus épicuriennes…

Les amateurs de vin apprécieront la route des Grands Crus, 55 kilomètres entre Gevrey-Chambertin au sud de Dijon et Puligny-Montrachet. Elle se parcourt en un ou deux jours. Au pied des vignes, le N74 traverse des villages aux noms prestigieux : Chambolle-Musigny, Vougeot, Aloxe-Corton. On passe devant la parcelle de Romanée, la plus célèbre du monde, avec ses bouteilles à 10.000 euros. La dégustation se fait en direct chez les producteurs.

Et bien sûr Beaune, avec la visite des caves Patriarche : cinq kilomètres de galeries sous la ville, où sont stockées près de trois millions de bouteilles. La dégustation se fait le long de l’itinéraire. Le must : acheter des bons produits régionaux, et aller en haut des vignes, en lisière de la forêt, pique-niquer. Les vignobles peuvent se visiter avec des spécialistes.

Visiter une cité de caractère

Un détour s’impose pour visiter Noyers-sur-Serein, dans l’Yonne, à 30 kilomètres d’Auxerre. Il s’agit d’une cité médiévale typique, en pleine nature, enserrée par la rivière Serein. Au programme : maisons à pans de bois, remparts, arcades, grosses portes fortifiées pour accéder au centre historique et à ses rues pavées. Un décor qui semble figé dans le temps. D’ailleurs, de nombreux films historiques ont été tournés à Noyers. Le dernier en date : La Reine et le Cardinal, avec Philippe Torreton et Alessandra Martinez.

Noyers-sur-Serein était une ville commerciale très dynamique au Moyen Age, comme le rappelle le nom des rues : place de la Petite Etape au Vin, rue du Grenier à Sel, rue du Marché au Blé… Au petit matin à l’automne, une brume monte de la rivière et enveloppe la cité. Ambiance magique garantie !

Europe 1
Par Jean-Bernard Carillet