Exposition sur Toutânkhamon : "On a l'impression d'entrer dans son tombeau !"

  • A
  • A
Diane Shenouda / Europe 1 1:37
Les objets présents à l'exposition sur Toutânkhamon sont vieux de plus de 3.000 ans. © Diane Shenouda / Europe 1
Partagez sur :
Très attendue, l'exposition "Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon" s'est ouverte samedi à Paris. Les premiers visiteurs sont conquis.
REPORTAGE

C'est une certaine forme d'"egyptomania" qui vient de gagner Paris avec l'exposition "Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon", ouverte samedi. Dès le début de la matinée, les visiteurs se sont bousculés à la Grande Halle de La Villette, alors que 160.000 billets ont déjà été vendus pour cet événement.

Jusqu'au 15 septembre, la Grande Halle va être plongée dans la semi-pénombre, créant une ambiance spéciale pour découvrir les objets de la tombe du jeune pharaon. Les visiteurs, ébahis, ont les yeux qui brillent. "Cette statue, là, c'est bluffant… Superbe !" lâche Michèle, débout, bouche bée et presque émue devant cette pièce maîtresse noire ébène, recouverte d'or. "Quand on entre dans cette exposition, on a l'impression d'entrer dans le tombeau de Toutânkhamon, c'est magnifique".

"Je pensais que les rois n'étaient pas des enfants"

Les visiteurs, armés de leurs smartphones, tentent de s'approcher des vitrines pour admirer les détails encore intacts des objets de plus de 3.000 ans. Salomé, 8 ans, se faufile pour observer le fauteuil du roi, en bois incrusté d'or, un trône taille enfant de Toutânkhamon. "C'est beau, il y a des choses qu'on découvre et qu'on ne voit pas tous les jours", confie la petite fille, qui assiste à un cours d'histoire grandeur nature.

Toutânkhamon

"On ne peut pas penser que les sièges pour les enfants-rois existaient, parce que je pensais que les rois n'étaient pas des enfants", alors que Toutânkhamon a accédé au pouvoir à seulement 9 ans, avant de mourir à 18 ans. Petits et grands fans de mythologie ont donc six mois pour venir découvrir l'histoire de Toutânkhamon, avant que la collection ne retourne au grand musée du Caire. Pour toujours.

Europe 1
Par Yasmina Kattou, édité par Thibaud Le Meneec