L'ESSENTIEL - Oscars 2019 : "Green Book" et "Roma" dominent le palmarès

, modifié à
  • A
  • A
La 91e cérémonie des Oscars se tient lundi, à partir de 2 heures du matin.
La 91e cérémonie des Oscars se tient lundi, à partir de 2 heures du matin.
Partagez sur :
La 91e édition des Oscars, qui se tenait dans la nuit de dimanche à lundi, a récompensé "Green Book" du prix du meilleur film. Alfonso Cuaron, le réalisateur de "Roma", est reparti avec trois statuettes, dont celle du meilleur réalisateur.
L'ESSENTIEL

Soirée phare du gratin hollywoodien, les Oscars se sont tenus dans la nuit de dimanche à lundi. Au terme d'une cérémonie sans hôte et sans grande saveur, les films Green Book et Roma ont largement tiré leur épingle du jeu. Rami Malek, en Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, et Olivia Colman, la reine Anne de La Favorite, ont tous les deux été distingués meilleur acteur et meilleure actrice.

Green Book meilleur film

Au bout de la nuit, Green Book, de Peter Farrelly, a remporté l'Oscar suprême, celui de meilleur film. L'histoire de Tony Lip, videur d'origine italienne, qui sert de chauffeur et de garde du corps à Don Shirley, pianiste noir amené à faire une tournée de concerts dans le sud ségrégationniste des États-Unis, a convaincu l'Académie. Si Viggo Mortensen, qui tient le rôle principal du film, a vu la statuette de meilleur acteur lui échapper, l'excellent Mahershala Ali s'est, lui, distingué dans un second rôle. Mérité, tant sa prestation en musicien coincé entre les discriminations racistes et son syndrome de trahison de classe est réussie. C'est déjà la seconde récompense pour le comédien, qui avait remporté exactement la même en 2017 pour son rôle dans Moonlight. Comme un écho à ce rôle très symbolique, Mahershala Ali est venu chercher sa récompense coiffé du même chapeau que le militant pour les droits civiques des afro-américains, Malcolm X.

Alfonso Cuaron au sommet

Grand favori avec dix nominations, dont cinq pour lui-même, Alfonso Cuaron, le réalisateur de Roma, a été bien récompensé. Par la statuette du meilleur réalisateur d'abord, la seconde du mexicain après une première en 2014 pour Gravity, mais aussi par les prix de meilleur film en langue étrangère et celui de la meilleure photographie. Trop pressé par son tournage pour s'adjoindre l'aide d'un chef-opérateur, Alfonso Cuaron a en effet lui-même assuré ce rôle sur le tournage. Produit et distribué par Netflix, Roma, dont le beau noir et blanc est traversé de fulgurances rappelant les grandes heures de Fellini ou Bergman, raconte avec pudeur l'histoire d'une jeune gouvernante dans une famille mexicaine aisée des années 1960.

Rami Malek et Olivia Colman meilleurs acteurs

Les biopics paient souvent aux Oscars, en voici une nouvelle preuve. Rami Malek a remporté la statuette du meilleur acteur pour son interprétation de Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, devançant notamment Christian Bale dans Vice et Viggo Mortensen dans Green Book. "Je n'étais peut-être pas le choix le plus évident [pour le rôle] mais j'imagine que ça a bien marché", a plaisanté l'acteur, découvert avec la série "Mr Robot", en recevant sa récompense. De fait, c'est Sacha Baron Cohen qui avait d'abord été approché. 

Chez les femmes, c'est Olivia Colman qui a été récompensée pour son interprétation de la reine Anne dans La Favorite, au détriment de Glenn Close, nommée pour la septième fois cette année sans jamais l'emporter. Olivia Colman lui a d'ailleurs largement rendu hommage dans son discours de remerciements. Le film du Grec Yorgos Lanthimos, drôle et grinçant, met en scène un trio amoureux entre Olivia Colman, Rachel Weisz et Emma Stone, les deux dernières se disputant les faveurs de la première. 

Regina King sauve Si Beale Street pouvait parler

Grand vainqueur en 2017 avec Moonlight, Barry Jenkis n'a pas connu le même succès deux ans plus tard avec Si Beale Street pouvait parler. Son adaptation trop artificielle et parfois manichéenne d'une nouvelle de James Baldwin racontant l'histoire d'un jeune afro-américain accusé de viol à tort, n'est reparti qu'avec une récompense : celle de l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Regina King. Sa pourtant somptueuse bande-originale, composée par Nicholas Britell, s'est inclinée face à Black Panther

Black Panther domine les Oscars techniques

Le moins que l'on puisse dire, c'est pour ses premières récompenses, l'univers Marvel, venu en force avec Black Panther, a surpris. D'abord en raflant le prix des meilleures costumes, devant les films Mary Stuart et La Favorite, alors que les longs-métrages historiques ont généralement l'avantage dans cette catégorie. Black Panther a ensuite rapidement doublé la mise avec le prix des meilleurs décors. Enfin, c'est la musique de Ludwig Göransson qui a permis aux super-héros du Wakanda de compléter leur palmarès.

Le palmarès complet :

Meilleur film : Green Book, de Peter Farrelly

Meilleur réalisateur : Alfonso Cuaron pour Roma

Meilleure actrice : Olivia Colman dans La Favorite

Meilleur acteur : Rami Malek dans Bohemian Rhapsody

Meilleure chanson originale : "Shallow" dans A star is born

Meilleure musique de film : Ludwig Göransson pour Black Panther

Meilleur scénario adapté : Charlie Wachtel, David Rabinowitz, Kevin Willmott et Spike Lee pour BlacKkKlansman

Meilleur scénario original : Nick Vallelonga, Brian Currie et Peter Farrelly pour Green Book

Meilleur court-métrage de fiction : Skin

Meilleurs effets visuels : Paul Lambert, Ian Hunter, Tristan Myles et J.D. Schwalm pour First Man

Meilleur court-métrage documentaire : Period. End of Sentence

Meilleur court-métrage d'animation : Bao

Meilleur film d'animation : Spider-Man : New Generation

Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali dans Green Book

Meilleur montage : John Ottman pour Bohemian Rhapsody

Meilleur montage de son : John Warhurst et Nina Hartstone pour Bohemian Rhapsody

Meilleur mixage son : Paul Massey, Tim Cavagin et John Casali pour Bohemian Rhapsody

Meilleure photographie : Roma, d'Alfonso Cuaron

Meilleurs décors : Hannah Beachler et Jay Hart pour Black Panther

Meilleurs costumes : Ruth Carter pour Black Panther

Meilleurs maquillages et coiffures : Greg Cannom, Kate Biscoe et Patricia DeHaney pour Vice

Meilleur film documentaire : Free Solo, de Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi

Meilleure actrice dans un second rôle : Regina King dans If Beale street could talk