Qui est Captain Biceps, le super-héros déjanté scénarisé par Zep ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour la sortie du septième album de Captain Biceps, Philippe Chappuis, alias Zep, évoque au micro d'Isabelle Morizet la genèse de ce super-héros loufoque, qu'il a créé avec le dessinateur Tébo.
INTERVIEW

Zep, l'auteur de la bande-dessinée culte Titeuf, sort chez Glénat le septième album des aventures de Captain Biceps, super-héros déjanté, inspiré des Comics. À l'origine, le scénariste Philippe Chappuis, alias Zep, et Tébo, le dessinateur, ont imaginé une histoire de super-héros qui a dérapé. Zep l'a racontée à Isabelle Morizet dimanche, sur Europe 1

Captain Biceps, était, dans son passé, Elmer, un collégien complexé par ses boutons, doué en maths mais mauvais en gym, et qui n'a aucun succès auprès des filles. Grâce aux BD de super-héros, Elmer oublie ce monde cruel. Mais un jour, sa mère jette ses BD dans une benne à ordure. Elmer plonge alors dans la benne, qui se referme sur lui et il est victime d'une réaction biochimique qui le transforme en un condensé de tous ses super-héros adorés. C'est la naissance de Captain Biceps. 

Cette idée de personnage, Zep dit l'avoir élaborée en collaboration avec Tébo. "J'ai lu des Comics, quand j'étais enfant comme tous les petits garçons de ma génération. Mais Tébo, le dessinateur, a vraiment baigné dedans", précise-t-il. 

Captain Biceps n'aurait pas non plus existé sans Tchô, leur magazine, aujourd'hui disparu. "On cherchait des idées de rubriques et Spider-Man de Sam Raimi venait de sortir. Il a eu un énorme succès et a relancé toute cette mode des super-héros au cinéma. Je me suis dit que ce serait bien de présenter pour les jeunes lecteurs des super-héros, avec leur histoire, leurs origines qui sont souvent assez marrantes", se souvient-il.

De Hulk à Potage-Man

Zep et Tébo ont donc repris le modèle des comics américains pour en produire une version décalée. "Ce qui est drôle, c'est cette bande latérale 'Le saviez-vous ?' où l'on explique les origines, une anecdote ou un secret sur la vie des personnages. Ça se faisait beaucoup dans la culture comics de Stan Lee. On expliquait que Peter Parker fut piqué par une araignée exposé à des rayons gamma", rappelle Zep.

Pourtant, Zep explique aussi se détacher des codes traditionnels de la BD. Dans Captain Biceps, les personnages ne sont pas enfermés dans des bulles ou des cases. "Captain Biceps au départ, c'était une rubrique de magazine donc ça ressemble plus à une scène de théâtre", analyse l'auteur. "Les personnages sont en pied, debout et se battent. C'est un exercice de style."

Un dessin drôle et transgressif

Lorsque Zep et Tébo ont décidé de travailler ensemble, cela s'est fait, d'après Zep, en toute spontanéité : "Quand j'ai eu cette idée de rubrique, je lui ai montrée. Il m'a dit : 'Tu ne vas pas faire ça. C'est moi le dessinateur de super-héros.' J'étais très heureux qu'il dise ça parce que je suis fan de son dessin."

Zep évoque la patte de Tébo, identifiable par "un dessin rigolo et jeunesse". "S'il dessine un personnage qui a les tripes à l'air ou qui a une couille arrachée, c'est quand même joli et les enfants vont trouver ça marrant", explique le scénariste. "C'est drôle et frais, même si c'est dégueulasse. C'est génial parce que l'on peut faire des choses hyper transgressives."

Europe 1
Par Tiffany Fillon