"Une représentation de la fécondité" : à Amiens, des archéologues découvrent une Vénus vieille de 23.000 ans

  • A
  • A
Statuette à Amiens 1:19
Une statuette vieille de 23.000 ans a été exhumée à Amiens dans la Somme. © AFP
Partagez sur :
Une statuette vieille de 23.000 ans a été exhumée à Amiens dans la Somme, après des fouilles à quelques mètres d'une zone d'activité commerciale (ZAC). Une "Vénus du paléolithique" qui représente, selon les spécialistes, la fécondité, avec ses formes plantureuses. Elle a été présentée mercredi par l'Institut national de recherches archéologiques préventives. 

Une "Vénus du paléolithique" a été découverte à Amiens, dans la Somme. Parfois, ce sont dans les lieux les plus anodins que les archéologues sortent les pièces les plus exceptionnelles. C’est le cas de cette petite effigie paléolithique, haute de 4 centimètres. Une statuette féminine vieille de 23.000 ans, exhumée cet été lors d’une fouille située à deux pas de la zone d’activité commerciale (ZAC) de Renancourt, un quartier du sud-ouest d’Amiens. Elle a été présentée pour la première fois, mercredi, par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

C'est dans la vallée de la Somme que la préhistoire a été créée, mais cela fait 60 ans qu'on n’a pas retrouvé une telle statuette en France. En creusant à quatre mètres de profondeur, les archéologues sont tombés sur cette statuette blanche de quatre centimètres. Un objet rare, emblématique de la préhistoire.

Une représentation de la féminité

Une figure féminine nue et plantureuse, mais sans traits sur le visage. "Le but du sculpteur ou de la sculptrice a été de mettre en avant les attributs féminins. On a des formes opulentes", explique Clément Paris, archéologue à l'Inrap. "L’hypothèse avancée est que c’est une représentation de la femme, et plus particulièrement de la fécondité. Tous les détails que l’on voit sur cette statuette nous montre un savoir-faire très important avec des incisions de l’ordre du millimètre avec un objet en silex !"

Cette statuette a été gravée dans un bloc de craie il y a 23.000 ans, par un groupe de chasseurs-cueilleurs, qui a installé son campement au milieu des chevaux et des mammouths. Et le site a été préservé, précise Dominique Garcia, président de l'Institut de recherches archéologiques. "Le site a été découvert sous quatre mètres de limon : cela en fait une sorte de petit Pompéi du Paléolithique", assure le spécialiste. "C'est un endroit qui n’a pas été remué, ni bouleversé. Tous les vestiges sont lisibles par les archéologues."

 Cette statuette est un objet rare selon les connaisseurs. C'est le genre de documents que l'on retrouvera dans les manuels scolaires... 

Europe 1
Par Laure Dautriche, édité par Mathilde Durand