Laeticia Hallyday : "Johnny a eu une telle force d'offrir ce cadeau à ses fans"

, modifié à
  • A
  • A
Laeticia Hallyday a qualifié l'album posthume de Johnny d'"album de la résilience".
Laeticia Hallyday a qualifié l'album posthume de Johnny d'"album de la résilience". © Capture d'écran/TF1
Partagez sur :
Laeticia Hallyday a déclaré vendredi soir sur TF1 que l'album posthume de Johnny était celui "du courage", alors que le rockeur l'a enregistré tout en menant son combat contre le cancer.  

Mon pays c'est l'amour, l'album posthume de Johnny Hallyday, sorti vendredi, est "l’album du courage" face au cancer, a estimé Laeticia Hallyday vendredi soir sur TF1. "Ce n’est pas un album comme les autres, c’est un album qui a été réalisé dans la douleur, lors de son combat contre la maladie, c’est l’album de la résilience, du courage et de la détermination", a affirmé la veuve du chanteur, qui s'exprimait pour la première fois publiquement depuis la mort de son mari, le 5 décembre 2017, à l'âge de 74 ans.

"Son corps n’était que douleur". Mon pays c’est l’amour a été enregistré pendant les derniers mois de la vie du rockeur français, mort d'un cancer. "C’est l’album de la survie. (Johnny) a été héroïque, il nous a donné de grandes leçons de courage et d’humilité, car il avait une telle pudeur dans ce combat. Son corps n’était que douleur, mais il allait quand même enregistrer. Il voulait gagner sa guerre contre la maladie (...) Il a eu une telle force d’offrir ce cadeau à ses fans", a ajouté la veuve de Johnny, qui avait beaucoup d’"émotion à le regarder chanter en studio".

"Mon monde s'est arrêté". L’album posthume de Johnny Hallyday "parle de sa liberté de penser, de sa fureur de vivre, et puis de l’amour", complète Laeticia Hallyday, évoquant ensuite son "monde qui s'est arrêté". "C'est vertigineux cette vie sans lui. Pour moi il est là, il est invisible, mais il est là. Je tente de survivre pour mes filles (Jade et Joy)", a-t-elle encore confié. 

Des ventes records. Mon pays c'est l'amour s'est vendu vendredi à 300.000 exemplaires physiques (CD et vinyles), un chiffre hors normes pour le marché français pour un premier jour de commercialisation, a annoncé la maison de disque Warner Music France. Ce chiffre très impressionnant est un record dans la discographie du "taulier" et pour l'histoire récente de l'industrie musicale française.