Coupe du monde : revivez le match de l'Allemagne face à la Corée du Sud

, modifié à
  • A
  • A
Özil face à la Corée du Sud (1280x640) SAEED KHAN / AFP
Ôzil et l'Allemagne affrontent la Corée du Sud, mercredi après-midi.
Partagez sur :

L'Allemagne, tenante du titre, a été battue 2-0 par la Corée du Sud mercredi, alors que la victoire lui était nécessaire pour rejoindre les huitièmes de finale.

L'ESSENTIEL

L'Allemagne, sacrée il y a quatre ans au Brésil, ne conservera pas son titre. La Nationalmannschaft, déjà en difficulté lors de ses deux premiers matches, a été battue par la Corée du Sud (2-0) lors de son troisième et dernier match de la phase de groupes, mercredi à Kazan. Une simple victoire lui garantissait pourtant un ticket pour les huitièmes de finale, car, dans le même temps, la Suède a dominé le Mexique (3-0). L'Allemagne et la Corée du Sud sont éliminées, la Suède et le Mexique disputeront les huitièmes.

CORÉE DU SUD - ALLEMAGNE : 2-0

Buts : Kim Young-woon (90e+3), Son (90e+6)

Le point final : L'Allemagne, tenante du titre, est sortie de la Coupe du monde ! La Nationalmannschaft, annoncée comme grandissime favorite avant le début de la compétition en compagnie du Brésil, est tombée dans le piège. Largement dominatrice face à la Corée du Sud, elle n'a pas été capable de forcer la décision, souffrant de l'absence d'un grand buteur devant. Les deux buts encaissés en fin de match, dont le dernier de Son (90e+6), profitant d'un but déserté par Manuel Neuer, relèveraient presque de l'anecdote s'ils ne précipitaient pas l'Allemagne à une piteuse dernière place dans ce groupe F. La Corée du Sud a rempli sa part de contrat mais la victoire de la Suède face au Mexique l'empêche de voir plus loin. Suède et Mexique connaîtront leurs adversaires ce mercredi soir.

Le point à la 90e+3 : 1-0 pour la Corée du Sud ! Contre toute attente, c'est la Corée du Sud qui ouvre le score sur un but de Kim, invalidé dans un premier temps pour hors-jeu avant d'être validé finalement à l'arbitrage vidéo, un joueur allemand ayant remis le ballon dans les pieds du joueur sud-coréen.

Le point à la 85e minute : Toujours 0-0 ! Les champions du monde campent dans la moitié de terrain sud-coréenne, s'exposant aux contres. Par deux fois, Kroos, le héros du match face à la Suède, a tenté de forcer la décision de loin. Sans succès.

Le point à la 80e minute : L'Allemagne n'y arrive pas ! Julian Brandt est entré à la place de Jonas Hector mais la Nationalmannschaft ne parvient toujours pas à trouver la faille dans cette défense sud-coréenne, à l'image de Gomez devant Jo (79e). De l'autre côté du terrain, Son a fait passer un frisson dans les rangs des supporters allemands, qui ne respirent plus. Ceux du Mexique non plus d'ailleurs. Toujours qualifié, El Tri, désormais mené 3-0 par la Suède, n'espère plus désormais qu'un match nul (ou une défaite) de l'Allemagne pour rejoindre les huitièmes. 

Le point à la 70e minute : La Suède a marqué un deuxième but face au Mexique, mène désormais 2-0, et l'Allemagne est donc plus que jamais en danger. Il faut un but aux Allemands pour rejoindre les huitièmes de finale. Malgré l'entrée de Thomas Müller (72e), ils ne parviennent pas à le marquer, la tête de Gomez (68e) puis le tir de Kroos (70e) passant au-dessus. La Corée du Sud, pour qui le miracle n'aura sans doute pas lieu (il lui fallait battre l'Allemagne par deux buts d'écart et espérer une victoire du Mexique), joue plus que jamais le jeu et a frôlé l'ouverture du score, mais ni Son, poussé par Kroos (sans obtenir de penalty, 65e) ni Moon, brouillon (66e), n'ont réussi à tromper Neuer.

Le point à la 60e minute : Face au manque d'efficacité de son équipe, Joachim Löw lance ses dernières armes. Sami Khedira a cédé sa place à Mario Gomez, qui va venir soutenir Werner en pointe (58e).

Le point à la 50e minute : L'Allemagne repart de l'avant dans cette deuxième période. Goretzka vient de se créer la plus belle occasion de la partie, mais sa tête est sortie par Jo d'une magnifique intervention main droite. Mais le plus important en ce début de deuxième mi-temps, c'est que la donne a changé car la Suède a ouvert le score contre le Mexique (1-0) et que l'Allemagne serait éliminée en cas de match nul face à la Corée du Sud…

Le point à la reprise : C'est reparti à Kazan ! Aucun changement à signaler.

Le point à la mi-temps : Malgré une domination territoriale de tous les instants ou presque, l'Allemagne rejoint les vestiaires avec un score nul de 0-0. Pire, les champions du monde ont même concédé les deux plus belles occasions de la partie. Mais au moins, l'essentiel est sauf puisque ce match nul est pour le moment suffisant pour la Nationalmannschaft, car, dans le même temps, le Mexique et la Suède sont à égalité sur le même score.

Le point à la 40e minute : La pression se fait plus forte sur le but sud-coréen et l'Allemagne vient de se créer deux belles occasions coup sur coup. Après une perte de balle au milieu du terrain, Özil a servi Timo Werner sur le côté droit. Mais la frappe du joueur du RB Leipzig a été déviée par Kim Young-gwon. Sur le corner qui suit, c'est Mats Hummels qui a mis à contribution le portier sud-coréen, vigilant, après un joli numéro dans un petit espace, entre plusieurs défenseurs (39e).

Le point à la 30e minute : Le schéma de la rencontre n'a pas bougé d'un iota. L'Allemagne continue de dominer, mais de manière bien stérile. Au contraire, la Corée du Sud, parfaitement organisée dans son 4-4-2, se montre dangereuse à chacune de ses incursions ou presque. À la réception d'un ballon dégagé de la tête par Niklas Süle dans la surface de réparation, Son, laissé libre de ses mouvements par Khedira, a tenté une reprise de volée qui est passée à côté (25e). À noter que Mexique et Suède sont également à égalité 0-0. La situation n'a donc pas évolué par rapport au coup d'envoi : Mexique et Allemagne sont toujours qualifiés.

Le point à la 20e minute : Les champions du monde investissent le camp sud-coréen mais ce sont eux qui ont connu la plus grande frayeur. Sur un coup franc des 25 mètres, Jung a adressé une frappe flottante qui a mis au supplice Manuel Neuer. Après avoir mal contrôlé le ballon, le gardien de la Nationalmannschaft s'est jeté de tout son long pour sauver devant Son (19e). C'était très chaud.

Le point à la 10e minute : L'équipe d'Allemagne tient le ballon dans ce début de match mais ne parvient pas à mettre en danger Jo Hyun-woo. La Corée du Sud est bien en place et n'hésite pas à mettre le pied quand il faut, à l'image de Jung, averti très tôt dans la rencontre et qui sera suspendu en huitièmes en cas de qualification sud-coréenne.

Le point au coup d'envoi : L'Allemagne, qui "se déplace" lors de cette rencontre, évolue dans son second jeu de maillots, le vert. La Corée du Sud est en rouge. Il fait beau sur la Kazan Arena, là même où les Bleus défieront l'Argentine dans trois jours.

Le point sur les compos : Joachim Löw a tranché. Il a décidé de se passer de Thomas Müller, 93 sélections et 38 buts au compteur, pour ce match décisif.

Löw a fait monter d'un cran Leon Goretzka, qui était attendu au milieu, et a décidé de titulariser Sami Khedira au milieu aux côtés du héros du match face à la Suède, Toni Kroos. Côté coréen, Hong Chul a été préféré à son coéquipier au Sangju Sangmu Kim Min-woo sur le côté gauche de la défense, tandis que Jung Woo-young évoluera au milieu. Devant, la star de Tottenham Son Heung-min aura le soutien de Koo Ja-cheol.

Le point sur l'avant-match : Le temps où l'Allemagne était sacrée championne du monde face à l'Argentine au Maracana de Rio de Janeiro (1-0 a.p.) après avoir martyrisé le Brésil en demi-finales (7-1) semble bien loin. L'équipe de Joachim Löw, tenante du trophée, a déçu depuis le début de ce Mondial russe, avec une défaite face au Mexique et un court succès, inespéré, contre la Suède. Pour être sûr d'être du rendez-vous des huitièmes, l'Allemagne doit l'emporter par deux buts d'écart contre la Corée du Sud, qui doit réaliser la même performance et espérer dans le même temps un succès du Mexique sur la Suède pour décrocher son billet. Mexique et Suède s'affrontent dans le même temps à Iekaterinbourg.