Coupe du monde 2018 : le programme du mardi 19 juin

, modifié à
  • A
  • A
La Colombie de Radamel Falcao entre en lice mardi, face au Japon.
La Colombie de Radamel Falcao entre en lice mardi, face au Japon. © AFP
Partagez sur :
Les équipes du groupe H débutent enfin la compétition, mardi. À suivre également le deuxième match de la Russie face à l'Égypte de Mohamed Salah.

Mardi, les équipes du groupe H, le dernier groupe de la Coupe du monde, commencent leur Mondial. La Colombie, quart de finaliste en 2014, joue face au Japon. La Pologne, absente de la dernière édition, fait son entrée dans la compétition face au Sénégal. Quant au pays hôte, la Russie, elle va tenter de confirmer son premier bon résultat (5-0 face à l'Arabie saoudite) contre une revancharde Égypte, qui a absolument besoin d'une victoire pour espérer une qualification en huitièmes de finale.

Colombie-Japon, l'entrée en lice d'un outsider, 14 heures.

La Colombie a une vraie carte à jouer dans ce Mondial. En 2014, les Cafeteros avaient échoué en quarts de finale, face au Brésil. Dans ce groupe H, elle fait figure de favorite et doit confirmer son statut, dès son premier match face au Japon, premier de son groupe lors de la phase éliminatoire de la zone Asie mais qui a connu un début d'année 2018 agité. Son sélectionneur, le Franco-Bosnien Vahid Halilhodzic, a été débarqué en avril et remplacé par le directeur technique national, Akira Nishino. Mais les Colombiens sont inquiets. S'ils peuvent compter sur Radamel Falcao, le buteur de la sélection, le milieu de terrain James Rodriguez, meilleur buteur du précédent Mondial, devrait manquer ce premier match en raison d'une fatigue musculaire.

Pologne-Sénégal, pour une option pour la qualification, 17 heures.

Dans un groupe H sans mastodonte, la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale apparaît relativement ouverte. À ce titre, Polonais et Sénégalais rêvent de passer les phases de groupe. La Pologne peut évidemment compter sur son buteur star : l'attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski. Mais on aurait tort de résumer les Aigles blancs à son seul attaquant, puisque la sélection compte dans ses rangs plusieurs autres joueurs de renom comme Grzegorz Krychowiak, Jakub Błaszczykowski, Kamil Glik ou encore Kamil Grosicki.

Côté sénégalais, on retrouve enfin la Coupe du monde, seize ans après la dernière participation du pays, en 2002. Et avec Sadio Mané, Cheikh Ndoye, Moussa Konaté, Ismaïla Sarr ou encore Keita Baldé, pourquoi ne pas espérer le même parcours qu'à l'époque, ou le Sénégal avait atteint les quarts de finale après avoir notamment battu la France au premier tour ?

Russie-Égypte, déjà vital, 20 heures.

Battue lors de son premier match par l'Uruguay (1-0, tandis que la Russie écrasait l'Arabie saoudite (5-0), l'Égypte est dans l'obligation de faire un résultat face au pays hôte. Une défaite condamnerait les Égyptiens. Pour cette rencontre capitale, les Pharaons devraient pouvoir compter sur leur joueur vedette Mohamed Salah, absent lors du premier match après avoir été blessé lors de la finale de la Ligue des champions avec Liverpool. Son retour pourrait bien changer la donne. Côté russe, le premier match a rassuré les supporters après une bien terne série de matches amicaux. Il faut maintenant confirmer. Avec une victoire, et si l'Arabie saoudite ne gagne pas face à l'Uruguay, la Russie serait déjà qualifiée pour les huitièmes de finale.

Le programme du mardi 19 juin :

(14h) Colombie - Japon, à Saransk (Groupe H)
(17h) Pologne - Sénégal, à Moscou (Groupe H)
(20h) Russie - Egypte, à Saint-Pétersbourg (Groupe A)

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau