Une star d'Instagram plaque Internet… pour s'y relancer !

  • A
  • A
Une star d'Instagram plaque Internet… pour s'y relancer !
@ Instagram
Partagez sur :

DRÔLE DE RECONVERSION - Essena O'Neill était une star des réseaux sociaux, notamment sur Instagram. Elle veut désormais changer de vie. 

Elle s'appelle Essena O'Neill, elle est Australienne et c'est une véritable star des réseaux sociaux. A tout juste 18 ans et du haut de ses 700.000 followers sur Instagram, elle a surpris son monde en plaquant tout la semaine dernière. Pour mieux revenir…

"Les réseaux sociaux, ce n'est pas la vraie vie". Essena O'Neill fait fantasmer les hommes et enrager les femmes. Avec ses photos en maillot de bain sur des plages de sable blanc, son ventre plat et ses robes de soirée sur-mesure, elle semble mener une vie parfaite. Et pourtant, la jeune blogueuse a publié une vidéo pour dénoncer... les réseaux sociaux. "Ce n'est pas la vraie vie", déplore-t-elle.

Elle passait son temps à lire les commentaires sous ses photos Instagram, à analyser les raisons des succès ou des échecs de tel ou tel  cliché. "Je quitte Instagram, Youtube et Tumblr. J'ai supprimé plus de 2000 photos ici aujourd'hui qui n'avaient d'autre but que l'auto-promotion", explique-t-elle dans la vidéo. "Inconsciemment, j'ai passé la plus grande partie de ma vie d'adolescente à être accro aux réseaux sociaux, à l'approbation des autres, aux statuts, et à mon apparence physique. Les réseaux sociaux, surtout la façon dont je les utilisais, ne sont pas réels. Ce sont des images artificielles et des séquences modifiées qui sont en compétition entre eux". 

Des légendes modifiées sur ses photos. Essena O'Neill a tout simplement saturé. Et elle le dit elle-même : "c'est parfaitement organisé et ça absorbe tout jugement personnel. Ce système m'a consumée". Et de poursuivre son argumentation : "J'étais à la fois accro aux réseaux sociaux et terrifiée à l'idée que personne ne m’accorde d'importance pour ma vraie personnalité. J'ai donc réécrit les légendes de ces fausses photos avec des petits extraits de réalité".

O'Neill-légende

Un exemple avec le cliché ci-dessus. "On a pris environ 100 photos dans cette position, en essayant de faire en sorte que mon ventre soit impeccable. J’avais à peine mangé ce jour-là. J’avais crié sur ma petite sœur pour qu’elle continue à prendre des photos jusqu’à ce qu’il y en ait une dont je sois fière".

Nouvelle vie… sur internet. Une autocritique publique, mais aussi une reconversion. Blasée de "sa fausse vie", elle a décidé de se relancer… sur internet. La jeune Australienne a lancé un site, Let's be game changers (Soyons acteurs du changement) où elle donne (encore) son avis sur des sujets comme le véganisme. Et comme plus c'est gros, plus ça passe, Essena O'Neill lance un défi à ses "nouveaux vrais fans" : "est-ce possible de créer une plateforme de partage qui ne soit pas conçue sur le principe de la validation par le nombre de vues, de followers ou de likes". Culottée, Essena !