Station F : les dessous de l’incubateur de start-up géant de Xavier Niel

  • A
  • A
Station F : les dessous de l’incubateur de start-up géant de Xavier Niel
L'incubateur Station F ouvrira en avril.@ Station F
Partagez sur :

L’incubateur géant Station F doit ouvrir ses portes à la Halle Freyssinet en avril. Europe 1 a rencontré Roxanne Varza, la directrice des lieux.

"Le plus grand incubateur de start-up du monde". Avec ses 3.000 postes de travail, Station F, le nom de l'incubateur qui ouvrira à Paris début avril s'annonce comme un géant. Financé par Xavier Niel avec l'aide de la Mairie de Paris, le lieu se veut comme une zone d'échange entre entrepreneurs, grand public, investisseurs et grands noms du monde des technologies. Europe1.fr a rencontré Roxanne Varza, la directrice de Station F, pour y voir plus clair.

Une équipe jeune, en mode start-up

Il a fallu s'y prendre à l'avance. Et pour cause, l'agenda de Roxanne Varza est chargé. Lorsque nous la contactons pour la première fois, la jeune femme est à Londres pour le TechCrunch Disrupt où elle doit dévoiler les détails du programme d'incubation de Station F à destination des start-up. Nous la retrouvons quelques semaines plus tard dans un café du 8ème arrondissement, non loin des bureaux d'Iliad, la maison-mère de Free. Faute de pouvoir emménager immédiatement dans la Halle Freyssinet qui va accueillir Station F - les travaux sont toujours en cours - les équipes du projet travaillent en effet directement dans les bureaux de Free.

roxanne varza 1280

Roxnne Varza va diriger Station F.


A trois mois du lancement, l'équipe compte quatorze personnes. Du haut de ses 31 ans, Roxanne est la plus âgée. Formée d'une majorité de femmes, toutes avec des profils très internationaux et venues du monde des start-up, l'équipe travaille à la création de l'écosystème Station F. Car la halle du 13ème arrondissement de Paris doit accueillir le programme d'incubation de Station F, mais aussi ceux de partenaires, et des événements.

3.000 postes pour les start-up et Facebook

"La halle sera divisée en trois zones, une zone dédiée aux start-up avec 3.000 postes de travail, une zone 'share' avec des bureaux privés de différentes tailles, un FabLab et des salles de réunions, et un espace grand public avec un café, un restaurant et un bar", explique Roxanne Varza. Dans le premier espace, dédié aux start-up, Station F proposera un programme d'incubation pour une centaine de start-up. "Le chiffre définitif n'a pas encore été arrêté, mais nous avons eu plusieurs centaines de candidatures en 24 heures", précise celle qui a travaillé sur le programme start-up de Microsoft France avant de prendre la tête de Station F.

img

"Nous accueillerons plutôt des start-up qui sont au début de leur développement. Surtout, nous avons vraiment essayé de 'nettoyer' notre programme pour qu'il ne reste que ce dont les start-up ont vraiment besoin. Tout l'accompagnement sera basé sur les recommandations d'autres entrepreneurs qui pourront aussi s'impliquer tout au long de la présence des entreprises à Station F", détaille-t-elle. Pour un maximum de flexibilité, l'équipe de la station n'a pas fixé de durée à ce programme, laissant le choix aux start-up de la durée qu'elle souhaite y passer. "En moyenne, elle veulent reste un an", souffle Roxanne Varza.

Plusieurs autres programmes d'incubation seront proposés dans les locaux de la Halle Fressynet. Vente-Privée, mais aussi Facebook ont par exemple annoncé leur installation dans l'ancienne gare. Baptisé "Startup Garage from Facebook", le programme de Facebook sera ouvert à une quinzaine de start-up qui occuperont 80 postes de travail. Les jeunes pousses sélectionnées seront liées à l'usage des données. La numéro deux du réseau social, Sheryl Sandberg, a même fait le voyage jusqu'à Paris pour annoncer ce qui constitue le premier incubateur de Facebook hors de ses murs. "​Quand vous êtes à Menlo Park [le siège de Facebook, ndlr], vous avez ces même espaces ouverts où les gens peuvent bouger qu'à Station F", explique la Chief Operation Officer de Facebook.

Un espace ouvert 24h/24, 7j/7

En plus de cet espace dédié aux start-up, une seconde partie de la halle accueillera un FabLab aménagé par la société américaine TechShop, des bureaux privés de différentes tailles et des salles de réunion. Des investisseurs auront notamment leurs bureaux ici. "L'idée c'est d'avoir sous le même toit tout un écosystème", rappelle Roxanne Varza. Pour cela, une boutique éphémère sera aussi présente. "Le lieu sera ouvert au grand public 24h/24 et 7j/7. On ne voulait pas créer une bulle fermée, nous voulions avoir des échanges avec le quartier".

peinture

Un grand restaurant de plus de 1.000 places avec quatre cuisines mais aussi un café et un bar seront aussi présents dans la troisième partie de la halle. Un bureau de poste s'y installera également. 

Enfin, les équipes de Station F travaillent aussi à l'organisation de différents événements. "Nous avons un auditorium de 370 places où nous organiserons différents types d'événements avec une partie internationale très importante", annonce la directrice du lieu. L'équipe aimerait aussi accueillir des événements culturels hors du monde des technologies, comme des projections de films ou des concerts. A terme, Station F voudrait aussi faire venir des figures de la Silicon Valley pour des conférences.

Désormais, l'équipe se concentre sur la finalisation du lieu avant l'ouverture alors que la Halle ressemble encore aujourd’hui à un vaste chantier. "Il ne manque plus qu'un coup de peinture et les meubles", plaisante Rachel Vannier, la directrice de la communication alors que l'équipe doit s'installer dans le bâtiment dès le mois de février, avant l'ouverture, en avril.