Résultats financiers d’Apple : les cinq choses à retenir

  • A
  • A
Résultats financiers d’Apple : les cinq choses à retenir
Apple a annoncé des résultats financiers records pour le dernier trimestre 2016.@ Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Ventes d’iPhone, envolée des services, revenus de l’Apple Watch… Europe 1 fait le point sur les résultats financiers d’Apple pour le trimestre de Noël.

CINQ CHOSES A SAVOIR

Que retenir des derniers résultats financiers d’Apple ? La firme de Cupertino a publié mardi soir ses chiffres pour le quatrième trimestre de l'année 2016. Et sur cette période clé des fêtes de fin d'année, elle renoue avec la croissance après trois trimestres de baisse de son chiffre d'affaires, et atteint de nouveaux records. Elle redevient du même coup le premier constructeur de smartphones, devant Samsung.

Un iPhone vendu coûte en moyenne 695 dollars. Après presque un an de baisse, l'iPhone a enregistré une progression de ses ventes de 5% entre octobre et décembre, son plus haut historique. Ce record s'explique notamment par le succès supérieur à la génération précédente de l’iPhone 7, mais surtout de l’iPhone 7 Plus, doté d’un plus grand écran et vendu plus cher. Résultat : le prix moyen d'un iPhone est hausse. En un an, il est ainsi passé de 691 dollars (environ 642 euros) à 695 dollars (environ 646 euros), un record.

*Le premier trimestre fiscal d'Apple représente le quatrième trimestre calendaire (octobre-décembre)

L'iPad poursuit sa chute. Si les chiffres de l'iPhone ont de quoi réjouir les dirigeants d'Apple, ceux de l'iPad sont nettement moins satisfaisants. Sur un an, les ventes de la tablette à la pomme sont en baisse de 19%. D'après Tim Cook, cette nouvelle chute s'explique par la sortie, il y a un an, de l'iPad Pro qui avait alors boosté les ventes. Il est vrai qu'Apple n'a pas présenté de nouveaux iPad depuis mars 2016, mais les choses pourraient changer rapidement : d'après les dernières informations, trois nouveaux modèles d'iPad devraient être annoncés cette année.

Le Mac résiste bien dans un marché déprimé. Lors de son annonce fin octobre, le nouveau MacBook Pro a fait couler beaucoup d'encre. Absence de ports USB traditionnels, de connecteur HDMI ou prix en hausse : les critiques se sont multipliées. Mais, alors qu'elles étaient en baisse depuis quatre trimestres, les ventes de Mac repartent à la hausse. Apple en a écoulé 5,4 millions entre octobre et décembre, soit une hausse de 1%. Mais c'est en réalité la hausse du chiffre d'affaires de cette catégorie qui retient l'attention. Avec une hausse de 1% des Mac vendus, Apple voit ses revenus augmenter de 7%. Ils rapportent désormais 7,2 milliards de dollars (6,7 milliards d’euros).

L'App Store, Apple Music et iCloud s'envolent. C'est la plus forte progression toutes catégories de produits confondues. Les services, qui regroupent les revenus de l'App Store, d'Apple Music, mais aussi d'iCloud ont progressé de 18% en un an et rapportent désormais plus de 7 milliards de dollars à Apple. Et l'entreprise ne compte pas s'arrêter là. Tim Cook s'est fixé pour objectif de doubler les revenus générés par cette catégorie de produits dans les quatre ans à venir. Autrement-dit, les services devraient rapporter plus de 50 milliards de dollars (environ 46 milliards d’euros) par an à Apple à l’horizon 2020.

L'Apple Watch bat des records, mais... "L'iPhone, les services, le Mac et l'Apple Watch ont rapporté plus que jamais", s'est félicité Tim Cook mardi soir. Le chiffre d'affaires des ventes d'Apple Watch est lui aussi le plus important jamais enregistré par Apple, mais les ventes de la montre à la pomme ne dépassent pas le record fixé lors d'un précédent trimestre. Près de deux ans après son lancement, Apple ne communique d'ailleurs toujours pas sur les chiffres de vente de sa montre. Difficile donc d'évaluer le succès du produit qui, avec sa nouvelle version, s'est recentré sur le sport…