On a testé le Mate 10 Pro de Huawei : un smartphone de géant

  • A
  • A
On a testé le Mate 10 Pro de Huawei : un smartphone de géant
Europe 1 a testé le Huawei Mate 10 Pro.@ DR
Partagez sur :

Huawei commercialise son nouveau smartphone haut de gamme à la mi-novembre. Europe 1 l'a testé pendant plusieurs jours.

TEST

Un téléphone de géant. Avec son écran de près de 6 pouces, le nouveau smartphone haut de gamme de Huawei, le Mate 10 Pro, ne passe clairement pas inaperçu. Mais pour éviter d'en faire un téléphone trop grand pour être facile à utiliser, Huawei a drastiquement réduit les bords autour de l'écran. Mais est-ce suffisant pour, comme l'espère le constructeur, concurrencer l'iPhone x et le Galaxy Note 8 ? Europe 1 a passé deux semaines avec pour se faire un avis.

Un design soigné

Côté design, Huawei a fait un effort pour mieux intégrer le très grand écran dans un téléphone qui tient dans la main. Ainsi, malgré son écran de 6 pouces, le Mate 10 Pro tient bien dans la main. Ses tranches arrondies le rendent agréable à utiliser et le verre ne semble pas trop glissant. Pour le reste, les tranches autour de l'écran ont été largement réduites et le smartphone semble très bien construit. La face arrière, en verre, procure également une impression de haut de gamme. On regrette simplement qu'elle soit si sensible aux traces de doigts. Heureusement, pour éviter de passer son temps à nettoyer son smartphone, Huawei fournit une coque de protection transparente dans la boîte.

Les deux capteurs photos présents à l'arrière ont également été bien intégrés et ne dépasse pas de la coque arrière. Enfin, le capteur d'empreintes digitales, placé à l'arrière, est facilement accessible. On note en revanche un changement de taille sur partie inférieure : la disparition de la prise mini-jack, habituellement utilisée pour connecter des écouteurs ou un casque. Ils devront être connectés via un adaptateur, lui-même branché sur port USB de type-C, utilisé pour recharger l'appareil.

Un smartphone très puissant

L'iPhone 8 a beau conserver le titre de smartphone le plus puissant du marché, le Mate 10 Pro n'en reste pas moins un smartphone extrêmement puissant. Huawei a en effet intégré à l'intérieur un processeur Kirin maison épaulé par 6Go de mémoire vive qui le rendent ultra-fluide. Doté de la dernière version d'Android, 8.0 Oreo, il est capable de faire tourner toutes les applications, y compris les plus gourmandes. Mais c'est surtout la présence d'une puce d'intelligence artificielle à l'intérieur du smartphone qui marque un véritable changement.

Grâce à l’intégration de ce composant supplémentaire, Huawei propose plusieurs nouvelles fonctionnalités, notamment de traduction, mais aussi sur la partie photo. Le processeur intelligent permet en effet de ne pas passer par Internet pour le traitement des informations et donc de gagner un temps précieux ou de l'utiliser sans connexion.

De belles photos

Sur la face arrière, Huawei a intégré un double capteur photo de 20MPixels noir et blanc et 12MPixels couleur. Surtout, l'intelligence artificielle permet à l'appareil de reconnaître les éléments présents sur un cliché afin d’adapter la luminosité et les couleurs. A l'usage, le résultat est plutôt bluffant si bien qu'il est difficile de prendre le capteur en défaut. Que les images soient prises en plein jour avec de bonnes conditions lumineuses ou la nuit dans un environnement sombre, le Mate 10 Pro s'en sort admirablement bien.

Comme l'iPhone 8 et le Galaxy Note 8, le Mate 10 Pro est également capable de créer un flou en arrière plan, derrière le sujet principal. Une fonctionnalité qui rappelle ce qui se fait sur les appareils reflex et qui fonctionne très bien, le système de séparation du premier et de l'arrière plan étant suffisamment précis pour ne pas mélanger les deux.

Bilan : un bon compromis. Avec son écran géant, ses performances satisfaisantes et son bon capteur photo, le Mate 10 Pro a de bons arguments pour convaincre. Et son prix, 799 euros, inférieur à celui de ses concurrents, le rend plus accessible. Au final seuls quelques détails viennent se glisser dans la machine et notamment une autonomie qui, bien que très bonne, est légèrement en dessous des attentes et du modèle de l'an passé.