Facebook : non, Mark Zuckerberg ne vise pas la Maison-Blanche

  • A
  • A
Facebook : non, Mark Zuckerberg ne vise pas la Maison-Blanche
Mark Zuckerberg a répondu aux questions de BuzzFeed sur le sujet.@ Josh Edelson / AFP
Partagez sur :

Le fondateur de Facebook a mis fin aux rumeurs qui lui prêtaient des intentions présidentielles.

Les rumeurs s'étaient multipliées ces dernières semaines, mais non, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, n'envisage de se présenter à la présidence des États-Unis. Dans un mail envoyé à Buzzfeed qui lui posait des questions à ce sujet, le fondateur du réseau social le plus utilisé au monde à simplement répondu que "non", il ne visait pas la Maison-Blanche.

En visite dans les États américains. Depuis quelques temps et la publication de ses vœux pour 2017, les rumeurs prêtaient au très médiatique patron de telles ambitions. L'origine ? Son projet, en guise de bonne résolution, de visiter tous les États des États-Unis un par un pour y rencontrer et échanger avec le plus de citoyens possibles. Un choix qui, pour les éditorialistes, ressemblait fort à un début de campagne. Les photos publiées récemment sur son compte le montrant à la rencontre des policiers de Dallas ou encore câlinant un veau lors d'un rodéo au Texas avaient également participé de ses rumeurs.

Possibilité de quitter son poste pendant deux ans. Mais non, le fondateur de Facebook ne souhaite pas être locataire de la Maison-Blanche. Dans sa réponse au site américain Buzzfeed, il refuse en revanche de répondre plus en détail aux questions l’interrogeant sur un possible rôle en politique à l'avenir. Comme le permettent les statuts de Facebook depuis leur modification en 2016, Mark Zuckerberg pourrait en effet quitter son poste au sein de l'entreprise pour moins de deux ans tout en gardant le contrôle sur son entreprise, "dans le cas où il serait nommé à un poste de responsabilité gouvernementale".